La Gauche contre les lumières ? – Stéphanie Roza


Stéphanie Roza, chercheuse et philosophe marxiste française part du constat qu’une partie de la gauche occidentale et non occidentale renie les fondamentaux de la tradition socialiste et se déclare ouvertement anti progressiste, anti universaliste et anti rationaliste.

Ces courants qui sont divers s’expriment à travers ce que l’on a nommé les «Subalternes studies» aux USA , ou les «études post coloniales ou décoloniales» voir les «indigenes de la Republique » en France mais aussi a d’autres expressions comme le courant décroissant .

Ces principaux auteurs sont Michel Foucault ou Derrida pour la France mais l’on pourrait aussi nommer Ramon Grosfoguel ou Enrique Dussel pour L’amerique du Sud qui vont renier le marxisme et faire des élucubrations autours de la race , de l’ethnicité , de la culture leur axe principale de reflexion très influencé par les theories américaines de la race. Une université à Caracas à meme été ouverte en 2019 portant sur les etudes » décoloniales» .

Son livre a pour but de donner des arguments aux universalistes et expliquer pourquoi et comment on est arrivé à cette situation ( toujours du coté théorique).

Le paradoxe de ce courant qui s’inspire entre autre de penseurs du 18/ 19 ème siècle comme le très conservateur Edmond Burke, le philosophe Naziste Heidegger ou Nietsche , est qu»il prétend se liberer de la philosophie et politique occidentale mais le font à travers une autre pensée occidentale!

Cette pensée est destructrice pour la gauche et elle appelle à renouer avec cet héritage de la révolution française et de la Constituante ( Déclaration Des droits de l’Homme ) de 1789 . Cette indéniable avancée politique que sont les droits universels doivent permettre à présent une avancée sociale et économique , l’élargissant aux peuples dominés -colonisés, aux femmes, aux minorités et aux exploités économiques.

La question sociale , égalitariste et collectiviste qui avait été proclamé en 1793 dans la Constitution à travers divers articles par les fondateurs du communisme et du mouvement revolutionnaire ( les Enragés, Babeuf , Robespierre, Marat, St Just, les sans -culottes …) est toujours aujourd’hui au coeur du combat pour l’émancipation des dominés de tous les pays.

Anuncio publicitario

Deja una respuesta

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Salir /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Salir /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Salir /  Cambiar )

Conectando a %s

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.