SOI-DISANT «DON» DE VACCINS DE L’AGENCE FRANCAISE DE DEVELOPPEMENT AU BÉNIN: Une provocation inacceptable ( PCB)


PARTI COMMUNISTE DU BENIN (PCB)
01 B.P. 2582 Recette Principale Cotonou (Rép. du Bénin)
Tél. : 21 30 03 22/97 98 35 65 – Site :www.la-flamme.org
_________________

SOI-DISANT DON DE VACCINS DE L’AGENCE FRANCAISE DE DEVELOPPEMENT AU BÉNIN:

Une provocation inacceptable.

Le 19 Janvier 2021, lors de la remise d’un deuxième lot de matériels et d’équipements médicaux au gouvernement béninois, l’ambassadeur de France au Bénin, Marc Vizy, parlant au nom de l’AFD, affirme ce qui suit : « nous sommes tout à fait en pointe sur le projet Covax qui est un dispositif qui devrait permettre aux populations les plus vulnérables d’avoir accès au vaccin. Il s’agit d’un vaccin qui intéresse de nombreux pays, qui a été proposé aussi au Bénin. Et on est en train de voir comment articuler tout cela ». Face à cette proposition de l’ambassadeur de France, on croit rêver.
Tout le monde voit le chaos provoqué à travers le monde par la Covid-19 et surtout par les différents vaccins fabriqués dans la précipitation et avec des méthodes qui ont des répercussions sur l’organisme humain puisque ces vaccins dont on parle sont à base de l’ARN (acide Ribonucléique) messager qui envoie des messages aux cellules contrairement aux vaccins classiques. Personne ne sait les conséquences de l’inoculation de ces vaccins sur le corps humain. Les fabricants de ces vaccins déclinent leur responsabilité et se contentent seulement de ramasser les milliards de dollars que cela leur rapporte. En Europe ou l’épidémie du COVID-19 bat son plein, malgré les pressions diverses, les tapages incessants, les populations sont très méfiantes vis-à-vis du vaccin. En effet, personne ne fait confiance à ces firmes pharmaceutiques dont la préoccupation première, c’est le profit.
En Afrique de façon générale et au Bénin en particulier, il n’y a pas d’épidémie de COVID-19. Selon ce que rapporte le gouvernement béninois, à la date du 08 février 2021, le Bénin compte, 4193 confirmés depuis le début de la pandémie, dont 3563 guérisons et 55 décès. On sait par exemple que selon les chiffres officiels, les malades d’insuffisance rénale ou les personnes souffrant du paludisme sont plus nombreux à mourir sur la période indiquée, 400 pour les premiers et 3600 pour les seconds. On voit donc que pour la France, ce qui est important ce n’est pas d’aider le Bénin à résoudre les vrais problèmes de santé qui se posent à lui, mais de lui imposer des aides qui favorisent les grands groupes prédateurs internationaux. C’est pour préparer l’opinion béninoise à l’acceptation de cette offre empoisonnée que des journaux comme Fraternité publie dans sa parution du jeudi 4 février 2021 que 51% des béninois seraient favorables au vaccin.
Ces vaccins conservés à des températures de moins 70 degrés sont un danger pour les populations africaines. Si en Amérique et en Europe, on s’inquiète pour la chaine du froid, ce n’est pas en Afrique qu’on peut espérer que la chaine du froid sera assurée. D’autre part, on connait l’obsession des impérialistes à propos de la soi-disant surpopulation africaine et leur désir de décimer les africains. Emmanuel Macron n’a-t-il pas ciblé « les sept à huit enfants » des femmes africaines comme un problème civilisationnel à résoudre ? On se souvient d’ailleurs du rôle de l’AFD dans la vaccination massive de petites filles dans certaines régions de notre pays avec des objectifs cachés de stérilisation de ces dernières. C’est pour cela qu’il faut rejeter ces offres empoisonnées des impérialistes et de leurs agents.
Des possibilités existent pour faire face aux maladies qui apparaissent chez nous. Des solutions médicales à base de solutions nationales existent ; mais nos gouvernants se refusent à les expérimenter et à les généraliser, oubliant que c’est seulement comme cela que l’on peut mettre sur pied, une véritable industrie pharmaceutique nationale au lieu de toujours tendre la main à des puissances impérialistes dont le dernier des soucis, c’est la santé des populations de chez nous.
Au regard de tout ceci, on constate que non seulement les offres de vaccins de l’ambassadeur de France au Bénin sont indécentes, mais sont une véritable provocation du peuple béninois et des peuples africains de façon générale. Dans tous les cas, notre peuple ne peut accepter une offre d’empoisonnement collectif.
Cotonou le 9 février 2021

Le Parti Communiste du Bénin

Deja una respuesta

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Salir /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Salir /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Salir /  Cambiar )

Conectando a %s

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.