«Violence Masquée»- de l’artiste franco- argentine Keny Arkana


Le réveil de la jeunesse sur la dictature Medico fasciste qui se profil viendra d’eux, des banlieues et non des étudiants ni des professeurs bobos pleurnichards endoctrines et soumis.

Le pays sera-t-il achevé par un petit pantin de la finance
C’est, c’est épidémie, p’t-être pour qu’on ait peur de se rassembler
Ou juste pour businesser un tas d’vaccins empoisonnés, peut-être
Dictature de l’incohérence, dictature de l’incohérence
Violence masquée à ceux qui prônent l’intolérance (Skenawin)
Yah, yah, Arkana Keny (Soy un amiga del pueblo)

Aucune confiance en leur monde malsain
La folie monte comme vapeurs d’absinthe (Ouais, ouais)
(Hein, ils veulent nous imposer leur vaccin)
Woy (Aucune confiance en leur monde malsain)
Woy (Non, non, non, non)

Les mêmes qui ont dit : « Crevez chez vous, déconnez pas »
Les mêmes qui ne s’excusent même pas du génocide dans les EHPAD
Les mêmes qui ont ordonné la guerre au peuple dans tous les sens
Tant la colère s’est propagée et est devenue jaune fluorescente
Les mêmes, les mêmes, les mêmes, les mêmes, pas une, les gens qui parlent d’échange comme part de marché
Les mêmes qui ont l’budget pour gazer les gens mais pas pour soigner
Les mêmes ont fait qu’mentir, tromper les chiffres, creuser l’clivage
Médecins collabos parlent trop, arrosés par Big Pharma, yah
Liberticides, veulent notre obéissance absolue
Obsolète guerre des esprits car la psychose assomme
Éteins ta télé, mass media est trop nocif
Violence masquée, pandémie est génomique

Aucune confiance en leur monde malsain
La folie monte comme vapeurs d’absinthe
(Maintenant, ils veulent nous imposer leur vaccin)
Woy (Non, non, non, non, non, non)
Woy, non, non, non, non

Aucune confiance en leur monde malsain (Aucune, aucune confiance)
Violence institutionnelle (Wo-yo-yo-yo, aucune confiance)
La terreur est le bâton (Aucune, aucune confiance)
Disciples du monde à Orwell (Aucune, aucune confiance)

Les mêmes qui ordonnent d’tirer pour que l’on capitule, oui, oui
On pourrait dire bavure mais c’est devenu une habitude (Oui, oui)
Milice assermentée t’éclate la tête sur le bitume (Oui, oui)
Éborgnent, mutilent et tuent, tirs de Flash-Ball dans la figure (Classé sans suite)
Marionnettes des labos nous mettent dans l’pétrin
Médecins collabos nous rappellent que l’Ordre des médecins est l’enfant d’Pétain (Collabo)
Franc-mac’ pleins d’dédain, hypocrites à crucifier Hippocrate
Pour une étude randomisée de p’tits connards (Ouais)

Chercheur n’est pas médecin (Yo)
Aucune confiance en leur monde malsain
L’intérêt n’est pas l’même, gardez vos vaccins (Ouais, ouais, ouais)
On sera ni vos cobayes ni vos sujets aveugles
Aucune confiance en ceux qui parlent avec la peur, yo

Aucune confiance en leur monde malsain (Aucune, aucune confiance)
Violence institutionelle (Wo-yo-yo-yo, aucune confiance)
La terreur est le bâton (Aucune, aucune confiance)
Disciples du monde à Orwell (Aucune, aucune confiance)

Sécurité globale pue la mort
Instaure ces miradors (Esprit libre, esprit libre)
(La machine)
Entre l’état, mer à drones
Et les tirs en démago’ (Esprit libre, esprit libre)
(La machine)

(Esprit libre parce que les murs s’resserrent
Esprit libre, force
Esprit libre…)

Deja una respuesta

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Salir /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Salir /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Salir /  Cambiar )

Conectando a %s

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.