Sur les rails du « Grand Reset » – le petit train de l’horreur…de Vincent Gouysse


«La crise sanitaire (et économique !) actuelle constitue l’étape finale du processus de déclassement à grande échelle qui a débuté en 2008 des chaines dorées de l’ esclavage salarie des occidentaux»
Par conséquent, il faut voir le cocktail de mesures pseudo-sanitaires caractérisant « l’absurdistan autoritaire » non pas comme une formidable accumulation d’erreurs et d’incompétence, mais comme une volonté de démolition économique et sociale contrôlée. Pour les observateurs intelligents familiers avec les principes de l’économie politique, il s’agit d’une « volonté froide, calculatrice et délibérée d’éradiquer toute la classe moyenne de notre société ».