En « missionné » de puissance étrangères : Le MAK, veut-il brûler l’Algérie ?


«Jouant dans l’opportunisme politique, cette formation qui est en train de glisser vers le terrorisme, a profité de la date souvenir du printemps berbère pour investir la rue et appeler à la scission de la Kabylie, qui a payé un lourd tribut pour l’indépendance de l’Algérie.»