Des milliers de personnes ont faim au Vietnam à cause du couvre-feu sanitaire-Mais le «Parti Communiste Vietnamien espère recevoir plus de soutien USA à sa lutte contre le C19» ( en version anti chinoise)


Rappelons que le Vietnam était cité en exemple pour n ‘avoir que peu de cas et de morts et avoir su endiguer l’épidemie avec des traitements : le journal «les echos» écrivait en septembre 2020 de L’insolente réussite du Vietnam face au Covid-19»  A ce jour, les autorités de Hanoï font état de 1.077 cas déclarés et de 35 morts pour une population qui frôle les 100 millions de citoyenshttps://www.lesechos.fr/monde/asie-pacifique/covid-et-croissance-economique-lexception-vietnamienne-1250043.

Mais il faut croire que le Vietnam a changé de cap avec la visite de la vice presidente des USA Kamala Harris et sa délégation d ‘entrepreneurs en Aout 2021 et a aujourd’ hui urgemment besoin de l’ aide américaine et de ses vaccins Moderna ( en version anti chinoise )» Des représentants de plusieurs entreprises américaines ont loué le Vietnam pour ses stratégies et mesures prises pour lutter contre la pandémie tout en maintenant la production et la circulation des marchandises, affirmant qu’ils feront des efforts pour respecter les mesures» écrit le courrier du Viêtnam , agence d’ information officielle de cet Etat asiatique.

https://www.lecourrier.vn/le-vietnam-espere-recevoir-plus-de-soutien-americain-a-sa-lutte-anticoronavirus/927954.html#:~:text=Des%20repr%C3%A9sentants%20de%20plusieurs%20entreprises,efforts%20pour%20respecter%20les%20mesures.

Le Vietnam est un autre de ces pays qui n’a pas connu la pandémie mais qui a connu le confinement.

Depuis le début du mois de juin, le gouvernement a progressivement introduit des restrictions plus sévères. À Ho Chi Minh-Ville, la plus grande capitale du pays asiatique, il est totalement interdit de quitter la maison, même pour manger. Les restrictions actuelles pourraient être prolongées jusqu’au 15 septembre, date à laquelle la ville a entrepris d’éliminer le couvre-feu.

Il en résulte que des milliers de personnes ont faim et que les plus touchés sont les pauvres. Les usines et les marchés ont été fermés, et avec eux des milliers d’emplois ont été perdus. Les chauffeurs de taxi, les vendeurs de nourriture de rue, les ouvriers des ateliers et de la construction n’ont pas de revenus depuis des mois et sont enfermés et entassés dans des logements précaires.

Même avant le couvre-feu du 23 août, des millions de personnes étaient endettées. Le gouvernement a promis de nourrir tout le monde et a ordonné à l’armée de distribuer des fournitures à ceux qui en ont besoin, mais de larges pans de la population n’ont rien reçu.

Les statistiques officielles indiquent qu’à Ho Chi Minh-Ville seulement, 3 à 4 millions de personnes sont en difficulté économique en raison de l’enfermement. Jusqu’au 26 août, le conseil municipal a fourni une aide comprenant entre 1,2 et 1,5 million de dongs (environ 40 euros) et une poche de nourriture essentielle à plus de 1,2 million de voisins en difficulté. Il est proposé de dépenser 9,2 milliards de dongs pour soutenir les personnes confinées.

Tran Thi Hao, une ouvrière d’usine, s’est fait dire que le gouvernement veillerait à ce qu’elle et sa famille soient bien nourries, mais qu’ils ne mangent guère plus que du riz et de la sauce de poisson depuis deux mois.

En juillet, elle a été licenciée, tandis que son mari travailleur de la construction est sans travail depuis des mois. Ils sont en retard sur le paiement du logement et bientôt vont laisser une autre mensualité impayée.

« J’essaie de tenir autant que je peux, mais je ne sais pas ce qui va se passer », dit-il. « Je ne sais pas comment exprimer avec des mots ce que je ressens », ajoute-t-il. « Le gouvernement a dit qu’il enverrait de l’aide à des gens comme moi, mais il n’y a rien eu », affirme-t-il. « Tout le monde qui vit autour de moi est suspendu par un fil ». »

Tran n’est pas seule. Nguyen Lam Ngoc Truc, 21 ans, doit aussi gagner de l’argent à nouveau. Il vit dans un bidonville riverain avec 30 ou 40 autres familles. Il vendait de la nourriture de rue aux étudiants, mais n’a pas pu travailler depuis juin. Sa mère, son père et son frère n’ont pas non plus de travail. Ils ont survécu grâce aux dons de riz et aux nouilles instantanées d’organismes de bienfaisance et de voisins.

Dans le quartier des émigrants de Ho Chi Minh-Ville, beaucoup n’ont pas de papiers et c’est donc comme s’ils n’existaient pas. Ils ne reçoivent aucune aide publique.

La semaine dernière, les médias vietnamiens ont rapporté que plus de 100 personnes d’un quartier protestaient contre le manque d’aide.

Par ailleurs, l’Allemagne a donné au Viêt Nam 2,5 millions de vaccins d’AstraZeneca, les mêmes que ceux qui ne peuvent être administrés dans l’Union européenne en raison de leurs effets indésirables graves.

D’ici la fin de cette année, le nombre de doses offertes par l’Allemagne aux pays du tiers monde s’élèvera à 30 Par ailleurs, l’Allemagne a offert au Vietnam 2,5 millions de vaccins d’AstraZeneca, les mêmes qui, dans l’Union européenne, ne peuvent être administrés pour leurs effets indésirables graves.

D’ici la fin de cette année, le nombre de doses offertes par l’Allemagne aux pays du tiers monde s’élèvera à 30 millions de doses.

Traduit par le Bureau Alba Granada north Africa

Source: Movimiento Político de resistencia Miles de personas pasan hambre en Vietnam a causa del toque de queda sanitario

Voir aussi :

Le Vietnam espère recevoir plus de soutien américain à sa lutte anticoronavirus

https://www.lecourrier.vn/le-vietnam-considere-les-etats-unis-comme-un-partenaire-de-premier-ordre/928282.html

Le Vietnam considère les États-Unis comme un partenaire de premier ordre

https://www.lecourrier.vn/le-vietnam-espere-recevoir-plus-de-soutien-americain-a-sa-lutte-anticoronavirus/927954.html#:~:text=Des%20repr%C3%A9sentants%20de%20plusieurs%20entreprises,efforts%20pour%20respecter%20les%20mesures.

Strategika.fr : Peut-on définir une géopolitique du coronavirus ?

Photo : Le Premier ministre Pham Minh Chinh (debout) lors de la séance de travail avec les représentants d’entreprises et d’investisseurs américains, le 4 septembre. Photo : Duong Giang/VNA/CVN

Arrivée d’un lot du vaccin Moderna offert par Washington à Hanoï. Photo : UNICEF Vietnam

Deja una respuesta

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Salir /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Salir /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Salir /  Cambiar )

Conectando a %s

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.