Manlio Dinucci: derriere « The Green Pass » se cache la grande finance, le plan de consolidation du pouvoir et de contrôle social.


Pourquoi la grande finance et les grands groupes économiques ont intérêts a instaurer le ausweiss eugeniste?

Les principaux vaccins utilisés en Italie dans le « plan vaccin Covid-19 » sont produits par trois sociétés pharmaceutiques américaines – Pfizer, Moderna et Johnson & Johnson – détenues et contrôlées par les trois plus grandes sociétés d’investissement américaines : BlackRock, la plus grande au monde, Avant-garde et State Street. Ces trois sociétés financières possèdent et contrôlent également la société pharmaceutique américaine Merck, qui a d’abord produit la «pilule anti-Covid».

BlackRock , dirigé par Larry Fink , compte des milliers d’entreprises de tous les secteurs dans son portefeuille. Le capital qu’elle gère est passé ces dix dernières années de 3 500 à 9 500 milliards de dollars (plus de 5 fois le PIB de l’Italie) et continue d’augmenter. Ainsi, BlackRock, Vanguard et State Street ont une voix décisionnelle dans les conseils d’administration des grandes multinationales et banques, y compris les banques centrales. La plus grande banque d’investissement américaine, Goldman Sachs (dont Mario Draghi était vice-président), est détenue et contrôlée par le même « Big Three ». Il en va de même pour Standard & Poor Global, l’agence de notation qui surveille les économies mondiales, les défaillant ou les promouvant.Mouvement de protestation en Italie contre le « passeport pour les vaccins »

Ces faits montrent que derrière ce plan, il y a la Grande Finance, qui met en œuvre un plan de centralisation du pouvoir et du contrôle social avec des outils tels que le « laissez-passer vert ».

A ceux-ci s’ajoutent désormais d’autres qui démultiplient, outre le « risque pandémique », le « risque climatique » . Comme le déclare BlackRock, « le risque climatique va fondamentalement remodeler la finance et entraîner une réaffectation importante du capital ».

À cette fin, tout en donnant en spectacle le réchauffement climatique en annonçant une catastrophe imminente, ils ignorent la détérioration continue de la qualité de l’air, qui, selon le rapport 2021 de l’Agence européenne pour l’environnement, cause environ 65 000 décès par an en Italie, soit à peu près le même nombre attribué au Covid-19.

Source: Globalresearch.org

Deja una respuesta

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Salir /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Salir /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Salir /  Cambiar )

Conectando a %s

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.