Yougoslavie: 95% de personnes qui sont passées par le camp de concentration de GOLI OTOK dès 1949 étaient des serbes communistes «staliniens» de toutes les Républiques yougoslaves.


Un nouveau livre des éditions Delga met la lumière sur un aspect peu connu de l’ histoire du mouvement communiste international, particulièrement l’histoire de la Yougoslavie et l’ épuration au sein du Parti communiste Yougoslave de ses militants «staliniens et prosoviétiques » avec le camp de concentration de Goli Otok (en Croatie) organisé par le Maréchal Tito.

Dès juin 1948 quand la rupture avec l’ URSS de Staline est consommée, se met en place un camp de concentration dans une ile nommée GOLI OTOK. Précisément le 10 juillet 1949 le camp est organisé par Tito et ses proches collaborateurs. Une rupture diplomatique entre URSS ET YOUGOSLAVIE. Entre TITO ET STALINE. Une purge des meilleurs militants communistes va s’ exercer et toute une ambiance va se mettre en place par initiative de TITO dans le silence et la peur.

Un camp de 40 bâtiments avec hotel pour inspecteurs, sont internés des prisonniers politiques , principalement des communistes qui ont participé  à la guerre de libération , des héros nationaux, qui ont pris part aux brigades internationales ou  à la révolution d’ octobre. Les arrestations concernent l’ aile internationaliste du parti communiste, surtout des serbes, des monténégrins et provenant de Bosnie Herzégovine . La fine fleur du communisme yougoslave. Ils sont Incarcérés par le Général Tito et l’ UDB, la direction de la sécurité étatique. Une direction issu de l’ armée de liberation, seul pays au monde , qui dans tout le cours de son existence avait une armée intérieure.

«Le moment de terreur » de tout un chacun en Yougoslavie jusque la disparition de la Yougoslavie.

Puis en 1948 va naitre un nouveau parti communiste yougoslave épurée de ses militants internationalistes. Goli otok avait une spécificité unique, par la qualité des gens emprisonnés , le système d’ oppression, l’ armée intérieure ou les prisonniers s ‘auto torturent… Des contradictions qui vont parvenir à la disparation de la Yougoslavie.

Le livre reproduit la lettre de Kalafacic, militant communiste, qui est adressée  à TITO.

«La lettre de Kalafatić, membre de quatre partis communistes et ayant participé à trois mouvements de résistance, qui fut envoyée au maréchal Tito sans que ce dernier ait jamais répondu, donne la mesure de l’épuration à grande échelle, d’une cruauté sans pareille, qui frappe le Parti communiste yougoslave à partir du mois de juin 1948. Goli otok n’est que la partie émergée de l’iceberg, la plus choquante, la plus cruelle certes, mais ce sont les 75 % des militants communistes exclus du Parti qui donnent la véritable mesure de l’événement. Par conséquent, il n’est pas excessif de dire que la Yougoslavie, née de la guerre contre l’occupant nazi, change du tout au tout à la suite de la rupture avec l’Union soviétique ; la base politique sur laquelle se fonde le pouvoir de l’État est totalement bouleversée

La vidéo de la Librairie Tropique avec l’ entretien et les explications d’ Alain jejcic sont clairvoyantes sur le mouvement communiste international et ses luttes internes.

Tout le mouvement des non alignés crée par TITO, ou «La Tricontinentale » avec la participation de Cuba, est en faite une maniere de DETOURNER les mouvements de libération des pays décolonisés du socialisme.

1 Comment

Deja una respuesta

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Salir /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Salir /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Salir /  Cambiar )

Conectando a %s

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.