D’après le virologue russe Piotr Chumakov : « La souche Omicron a été artificiellement créée et affaiblie, peut-être pour mettre fin à la pandémie »


Selon le scientifique, l’omicron a collecté toutes les mutations des variantes précédentes du SARS-CoV-2, mais ont été ajouté » trois acides aminés», dont l’apparition est impossible de manière naturelle : le résultat a été une «super -souche affaiblie», qui, cependant, se propage beaucoup plus rapidement que delta et peut contourner les vaccins. Néanmoins, l’omicron n’entraîne pas de conséquences graves jusqu’à present.
Mais qui aurait intérêt à y mettre fin , les fabricants de «vaccins» , les classes dirigeantes , les ploutocrates?

LE PEUPLE ( DU SUD?) BRISERA LES MONOPOLES


Le capitalisme est parvenu à un stade de centralisation et de concentration du capital sans commune mesure avec ce qu’il en était il y a seulement une cinquantaine d’années.
Elle est une exigence nécessaire à la reproduction du système des oligopoles généralisé.
Mais le capitalisme des oligopoles généralisé, financiarisé et mondialisé est devenu de ce fait un système « obsolète.
Les oligopoles ne dominent pas seulement la vie économique des pays de la triade. Ils monopolisent à leur profit le pouvoir politique ; et les partis politiques électoraux (de droite et de gauche) sont devenus leurs débiteurs.
La socialisation des oligopoles en question, c’est-à-dire l’abolition de leur statut privé, doit constituer désormais l’objectif stratégique incontournable dans l’analyse critique authentique du monde réel.
Les chances donc d’un développement possible allant dans ce sens reposent encore intégralement sur les pays du Sud.