Le ausweiss vaccinal : la consolidation de la loi martiale en France



Dans la nuit du 3 janvier , le gouvernement français a remporté une défaite retentissante à l’Assemblée dans sa tentative de faire passer une loi sur le passeport sanitaire pour vacciner de force cinq millions de Français qui ont su résisté jusqu’à présent.

Depuis le début de la pandémie, Macron et son équipe mènent une activité législative endiablée, avec 12 nouvelles réglementations qui, naturellement, resteront pour le futur ; pas pour cette pandémie mais pour la «nouvelle normalité» qui nous attend partout dans le monde : c ‘est a dire la loi martiale.

Deux ans après le début de la pandémie, le projet de loi français punit les colonies de la Martinique et de la Réunion d’un retour à l’état d’urgence, durcit les peines pour ceux qui falsifient les passeports sanitaires… Naturellement, ceux qui s’opposent sont accusés de négationnistes de la loi martiale, des conspirationnistes, des anti-vaccins…

«L’exception devient la norme», a déclaré la députée Marie Ange Magne. Mais il y en a pas mal qui ne veulent pas savoir. Ils disent que nous sommes déjà très contrôlés ou que le contrôle ne peut pas être plus grand qu’il ne l’est déjà. Ils ont tort. La répression peut toujours aller plus loin . Un détenu peut toujours recevoir un coup de plus et le prisonnier peut se voir infliger un mois de détention supplémentaire. Comme l’a dit un député français, il n’y a aucun moyen humain de justifier la tentative d’imposer des vaccinations de passeport aux enfants.

Le gouvernement français veut inaugurer une nouvelle forme de gouvernement, différente de celle qu’il a connue depuis 1789, toujours sous prétexte de « crises sanitaires ». C’est similaire à celui que nous avons déjà expliqué dans le cas du Royaume-Uni : des entreprises privées vont octroyer des certificats d’identité qui, en plus, cesseront d’être occasionnels, c’est-à-dire que les gens devront montrer à chaque moment, au quotidien, leur situation sanitaire.

Les gens laisseront une trace de chacun de leurs mouvements dans la rue, tout comme les escargots laissent une traînée de bave sur le sol. Ce sera comme trouver un poste de contrôle de police à chaque coin de rue, où le marchand de fruits, le concierge, le serveur et bien d’autres joueront le rôle de nouveaux somatènes, veilleurs ou guetteurs.

« L’identité mentionnée dans le document prévu au premier alinéa du présent B peut faire l’objet d’un contrôle de cohérence documentaire à l’aide d’un document officiel avec photographie », a indiqué Jean-Pierre Pont, porte-parole du parti La République en marche, le parti de Macron.

Il ne s’agit pas seulement d’afficher un certificat de vaccination mais d’un contrôle d’identite , comme lors de l’embarquement dans un avion, où il ne suffit pas de montrer la carte d’embarquement mais, en plus, il faut prouver son identité avec un document officiel. En France, on l’appelle « contrôle de concordance des documents ».

Si vous n’avez pas été vacciné contre la rougeole, ce n’est pas grave. Si vous n’avez pas été vacciné contre la polio non plus. Il en va de même pour vos vaccinations contre la varicelle, la coqueluche, la fièvre jaune ou les oreillons. Désormais, la seule chose importante est de montrer au marchand de légumes que vous avez été vacciné contre le coronavirus.

Une fois que nous nous serons habitués au terrorisme d’État et que nous le normalisons, d’autres certificats, sauf-conduits et cartes arriveront pour sauver des vies, protéger notre santé, alléger la charge hospitalière…

Source: Movimiento politico de resistencia

Deja una respuesta

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Salir /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Salir /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Salir /  Cambiar )

Conectando a %s

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.