Les Africains rejettent la position de Washington sur la crise ukrainienne


Depuis la période qui a suivi la Seconde Guerre mondiale, les mouvements de libération nationale et les pays indépendants d’Afrique ont développé de solides relations diplomatiques et économiques avec l’ex-Union soviétique et l’actuelle Fédération de Russie.

Dans les rues de pays comme le Mali, la République centrafricaine (RCA) et l’Éthiopie, il y a eu des manifestations pro-russes.

17 États membres de l’Union africaine ( UA) se sont abstenus dont un État africain de premier plan, l’Afrique du Sud et le seul État africain à avoir voté contre la criminelle résolution russophobe de l ‘ONU a été l’Érythrée.

Immédiatement après le début de l’opération militaire spéciale de la Russie en Ukraine, le traitement raciste de la part des autorités ukrainiennes envers environ 16 000 étudiants africains ainsi que de milliers d’asiatiques se sont vu refuser l’accès aux trains, ou interdit la nourriture fournie aux Ukrainiens.
Ces incidents ne sont pas surprenants compte tenu de l’expansion et de l’institutionnalisation de l’idéologie fasciste et nazie parmi les dirigeants de l’État ukrainien depuis le coup d’État d’Euromaïdan soutenu par les États-Unis en février 2014….