Le président du Mexique, Andrés Manuel López Obrador, a préparé une réforme de la loi minière du pays qui ferait officiellement du lithium mexicain la propriété de la nation. Cette réforme de la loi minière, protège l’exploitation nationale par l’État, les nombreux gisements de lithium trouvés dans 18 États du pays.

Le président López Obrador a déclaré lors de sa conférence de presse quotidienne,

« Ils ne vont pas nous mettre contre un mur. Le lithium, qui est convoité à la fois par les entreprises et les gouvernements étrangers, appartiendra au Mexique », a affirmé le président López Obrador.

« Le lithium est de l’or blanc et c’est pourquoi ils sont contre la réforme de la Constitution », a-t-il souligné, ajoutant ; « Ce matin, je viens de signer l’initiative de réformer la loi minière, qui n’exige pas les deux tiers. C’est une majorité simple, pour que le lithium reste la propriété de la nation.

La réforme électrique consiste à reprendre le contrôle des ressources énergétiques et de la distribution d’énergie du Mexique sous la responsabilité de la Commission fédérale de l’électricité, propriété de l’État. Cette décision a provoqué la colère du gouvernement américain ainsi que de l’UE, car les entreprises espagnoles sont sur le point de perdre leur part dominante du marché.

Le journaliste mexicain, José Luis Granados Ceja, a expliqué la nature de la réforme électrique dans une interview avec Kawsachun News ; « Le Mexique est en train de transformer et de reprendre le contrôle de ses ressources naturelles et d’avoir un plus grand contrôle afin de répondre à nos propres besoins. Bien sûr, le Mexique continuera de vendre sur le marché international, mais ce qui changera, c’est que ceux qui le contrôleront seront la société d’État PEMEX et la Commission fédérale de l’électricité. Les entreprises espagnoles ont été amenées à le faire par le dernier gouvernement avec des contrats qui ont profité aux entreprises mais ont nui au Mexique. La politique d’AMLO de reconstruction de PEMEX et de la Commission fédérale de l’électricité a affecté les intérêts du capital européen et c’est ce qui a attiré cet interventionnisme contre le Mexique.

Le Mexique s’est coordonné avec d’autres pays riches en lithium tels que la Bolivie et l’Argentine, pour développer la ressource tout en maintenant sa souveraineté.

Source: Kawsachun News

Anuncio publicitario