Cyberguerre: la Russie est entrain de perdre en Ukraine contre le système du Pentagone Starlink.


Depuis le début de la guerre, la Russie a perdu la bataille des communications par satellite dans l’est de l’Ukraine au profit de la constellation Starlink, propriété du Pentagone. L’armée russe n’a pas réussi à bloquer Internet en Ukraine et toutes ses tentatives pour limiter ou intercepter les flux de données ont échoué.

Le nouveau système de satellites que Starlink a mis dans l’espace pour le Pentagone comprend des technologies classifiées qui permettent aux nazis piégés dans l’aciérie de Marioupol d’avoir accès aux réseaux et à Internet même sous terre.

Starlink et SpaceX montrent les limites de la Russie dans les télécommunications. Le fait qu’une puissance comme la Russie n’ait pas eu recours à la cyberguerre en Ukraine ou n’ait pas pu rivaliser avec le Pentagone est un autre de ses signes de faiblesse et de retard technologique en matière d’intelligence artificielle.

Dès les premières heures de l’opération russe, les stations relais ukrainiennes, les tours de transmission et l’ensemble de l’infrastructure de télécommunications ont été des cibles militaires de l’artillerie russe avec des systèmes d’armes de haute précision. Le système de télécommunications ukrainien a été anéanti en quelques heures, jusqu’à ce que le Pentagone lance sa toute dernière ressource : Starlink. En moins de vingt minutes, tout l’est de l’Ukraine était connecté au réseau le plus rapide qui existe depuis l’avènement d’Internet. Ce réseau s’est progressivement étendu et a coexisté sans aucune interférence avec le réseau russe.

Dans l’ouest de l’Ukraine, où Starlink n’a pas été pleinement activé, la connexion Internet laisse beaucoup à désirer. A l’Est, le Pentagone propose un nouveau réseau qui semble plus performant que les meilleurs réseaux actuellement en fonctionnement.

Starlink fournit un accès aux télécommunications aux Ukrainiens comme aux Russes, pour une raison évidente : il permet la détection, la localisation et l’identification en temps réel de tous les soldats, véhicules et équipements russes connectés à Internet, y compris, outre les systèmes dédiés, tous les mobiles téléphones en possession de personnes dans l’est de l’Ukraine et l’ouest de la Russie.

Starlink a ainsi remplacé l’infrastructure dont disposait le pays par sa propre infrastructure numérique en orbite terrestre basse. Grâce à Starlink, le bataillon Azov a vaincu les puissants systèmes d’interférences électromagnétiques de la Russie et reste connecté au siège de l’OTAN en Pologne, en Roumanie et ailleurs.

L’équipement Starlink offert à l’Ukraine fait partie de l’aide militaire américaine à ce pays. Compte tenu du secret du réseau satellitaire militaire, il est extrêmement difficile, voire impossible, de neutraliser les télécommunications de l’OTAN et de l’Ukraine. Jusqu’à présent, les Russes n’ont pas réussi à trouver les clés et les codes du protocole Starlink. Seuls les Chinois sont capables de cartographier le réseau satellite, ce qui explique pourquoi le Pentagone considère la Chine comme le rival le plus redoutable pour l’hégémonie américaine, et non la Russie.

La Russie paie le prix de ne pas s’être libérée plus tôt des gigantesques monopoles de l’Internet (Google, Microsoft, Apple, Facebook) qui, on le voit, ne sont que des machines de guerre électronique.

Source: Movimiento Politico de Resistencia

Deja una respuesta

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Salir /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Salir /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Salir /  Cambiar )

Conectando a %s

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.