MALI : DE DANGEREUSES DIVERSIONS QUI FONT LE JEU DE LA FRANCE COLONIALE


Note : Une déclaration du PC du Bénin et un avertissement très important à prendre en considération dans une situation extrêmement fragile du gouvernement de la Transition du MALI, qui se voit attaqué de toutes parts et que nous devons soutenir en tant qu’anti impérialiste coute que coute. La contradiction principale est de vaincre l’ennemi impérialiste français.

En référence à la récente manifestation à Paris ( Vidéo de la manifestation du 14 mai 2022 à Paris du parti SADI https://www.youtube.com/watch?v=EFMRzWhinbo&feature=youtu.be)

DECLARATION

Depuis quelque temps, il s’observe quelques récriminations émanant des franges de la société
malienne à l’encontre des gouvernants de la Transition et bien sûr largement relayées par la presse impérialiste française, RFI, France24, TV5, « Le Monde » etc
… Cette situation ne peut que préoccuper tous les Patriotes africains comme afro-descendants, dans la conjoncture présente.
Car, comme nous l’avons souligné à maintes reprises, « Le Mali est en guerre actuellement, non seulement contre la France coloniale, mais encore et surtout contre l’OTAN, de la même veine que ce qui se passe actuellement en Ukraine. «

C’est une guerre de toute l’Afrique combattante contre la domination coloniale, contre le mépris de la personnalité africaine. A ce titre, le Gouvernement de Transition actuel du Mali mérite respect et soutien de tous les patriotes africains, de tous les peuples africains au nom desquels il mène un combat libérateur, car sa victoire signifiera la victoire de toute l’Afrique, tout au moins de l’Afrique de la sphère française. La priorité actuelle du peuple malien, c’est d’en finir avec la guerre que lui mènent la France coloniale et ses alliés de l’OTAN, d’unifier son territoire pour l’édification d’une Société malienne, démocratique, épanouie, indépendante et souveraine.

Autrement dit, la contradiction principale est de vaincre l’ennemi impérialiste français. Ce qui nécessite une « Union sacrée » de tous les patriotes, de tout le peuple malien contre les agresseurs français et leurs sous-fifres maliens, agglutinés dans diverses formations politiques» (Cf. Déclaration APP du 5 mai 2022). En résumé, le pouls de l’Afrique combattante et patriotique bat actuellement au Mali : gagner quoi que cela coûte, la guerre coloniale contre la France. Tous les acteurs devraient en avoir conscience. Face à cela, il s’observe comme des diversions dangereuses qui ne peuvent que profiter à la France coloniale et ses alliés de l’OTAN ainsi qu’à leur guerre coloniale contre l’Afrique.
Ces positions de diversions dangereuses apparaissent sous diverses formes dont les plus importantes à l’heure actuelle sont:

1° – Mettre en avant et prioriser un calendrier électoral de retour à l’ordre « constitutionnel » et ce, dans un pays en guerre.
2°- Mettre l’accent surdimensionnée sur les libertés et la démocratie et porter en épingle des soi-disant « bavures » du Pouvoir de la Transition, en occultant complètement ce fait notable que nous sommes en guerre et que la première condition de liberté, c’est la sécurité, c’est de vivre face aux troupes terroristes françaises déguisées en djihadistes. Or, tout le monde a vu que c’est sous ces prétextes de « instaurer la démocratie » que les impérialistes français ont agressé le peuple frère de Côte d’Ivoire pour aller en déloger un Président démocratiquement élu Laurent GBAGBO ; c’est sous le prétexte de « démocratie » que les impérialistes français et leurs alliés de l’OTAN ont agressé la Libye et assassiner le dirigeant Panafricaniste, Kadhafi. Alors que des exemples de pouvoirs, pourtant soutenus par eux, ne brillent pas par leur gouvernance démocratique, à l’instar des pouvoirs du Togo et du Congo de Sassou N’Guesso pour ne citer que ces deux cas.
3°- L’accent prioritairement placé sur le passé des dirigeants, considération non faite des actes qu’ils posent actuellement en tant que membres d’un Gouvernement en butte à des attaques
de l’ennemi impérialiste français.
4°- Crier contre « l’impérialisme russe » comme danger alors que celui qui garde le genou sur le cou du MALI, qui a fait tuer et massacre depuis des années, des milliers de Maliens, ce n’est
pas la Russie, mais la France coloniale. On crie aux richesses minières derrière lesquelles court la Russie, en occultant ce fait notable qu’aucun Etat n’agit sans intérêt et qu’il s’agit pour les
peuples africains, sous domination française, d’abord de se libérer du colonisateur français et ensuite de savoir en toutes circonstances, situer et défendre leurs intérêts.
Toutes ces diversions font objectivement le jeu de l’impérialisme français en guerre contre les peuples africains.
Car dit-on : « Dis-moi à qui profite le crime, je te dirai qui est le criminel ». Tous ces hauts cris de soi-disant mauvaise gouvernance des Gouvernants de la transition, Combattants au
front de l’ennemi, rentrent dans le cadre des plans impérialistes, que les auteurs en aient conscience ou non.

Dans les conditions actuelles et face aux enjeux de l’heure, nous appelons tous les peuples, tous les panafricains à faire honte à tous les tireurs au flanc des combattants en lutte contre la
guerre impérialiste.
Du reste, il revient aux Gouvernants de la Transition malienne de savoir situer les contradictions, celles internes aux Patriotes et celles dont l’objectif est de faire restaurer le plan diabolique
de la domination française et de la partition du Mali.

Cotonou, le 02 Juin 2022

Pour le Comité Permanent de l’Alliance Pour la Patrie (APP)

Pr. Philippe NOUDJENOUME

Deja una respuesta

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Salir /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Salir /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Salir /  Cambiar )

Conectando a %s

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.