Le déclin de l’ hégémonie du dollar va appauvrir les Américains, selon l’économiste américain Michael Hudson


La dette détenue par le secteur public américain a atteint 23,9 billions de dollars fin juin, soit plus que la taille du produit intérieur brut américain en 2021.
Les États-Unis dépendent fortement des autres pays pour les produits manufacturés et les matières premières, et leur économie est profondément endettée. 
« La question est, comment le pays peut-il rester riche financièrement sans industrie ?
Les États-Unis « se heurtent à un mur de la dette, et ils ne peuvent plus se permettre de s’endetter davantage. Toute cette prospérité a été financée par la dette, en particulier par les pays étrangers, mais à présent c’est terminé .
Toute la structure va changer et il y aura encore de nombreux pays qui utiliseront le dollar. Mais le dollar sera comme les monnaies des autres pays. 
La Réserve fédérale soutiendra Wall Street et les 10 % de riches. Les 90 % les plus pauvres de la population deviendront beaucoup plus pauvres….

Le Sénégal ouvre la porte aux OGM. Des voix s’élèvent  contre cet abus voté en urgence sans débat populaire.


Plus de 30 de organisations de la société civile membres du DYTAES, dynamique pour une transition agro-écologique, alerte sur le vote sans débat populaire et en procédure d’urgence, de la nouvelle loi sur la biosécurité le 3 juin 2022. 
Cette loi ouvre la porte sur les OGM au Senegal.
Le sociologue Lamine Sagna se dit dégouter de la classe politique sénégalaise et meme de l ‘opposition qui ne s’est pas manifestée sur le sujet. ( voir entretien) . Il incite les journalistes à enquêter sur la corruption des politiciens.
Nous les invitions à regarder l’exemple de Cuba en matière d’agroecologie.

«No puedo renunciar a mis principios», Nina Andreieva, comunista rusa, contra la Perestroika. (12 de octubre de 1938/24 de julio 2020)


No puedo renunciar a mis principios» es un artículo en forma de carta escrito por Nina Andreieva, una profesora universitaria de Leningrado que alzó la voz para criticar a la perestroika de Gorbachov y el resto de revisionistas reaccionarios que, finalmente, acabaron con la Unión Soviética. Después, presidiría un grupo marxista-leninista llamado Edinstvo, Unidad.
En 1988 escribió su artículo desencadenó la polémica en la Unión Soviética y que recibió numerosos apoyos. La carta de Nina Andreieva, simboliza la existencia de la fuerte oposición a la perestroika en la URSS.
su artículo fue publicado en el periódico Leningradski Rabochi con un círculo limitado de lectores.

Andreeva apeló a la prensa soviética, empezó a enviar textos a periódicos de mayor alcance, inclusive al Pravda. Su persistencia dio frutos cuando el Sovietskaya Rossiya publicó su carta, conocida mundialmente como No puedo renunciar a mis principios. La cual cimbró el debate político en la URSS, movilizando el nefasto Alexandr Yákovlev (entonces responsable de ideología del PCUS, conocido como la eminencia gris de la perestroika y la nueva mentalidad) al aparato para responder.
Recordemos que apenas el 4% de los ciudadanos soviéticos se declararon a favor del fin de los controles de precios y solo el 18% a favor de la propiedad privada, y más del 70% votaron por el mantenimiento de la URSS en el referéndum de 1991 a pesar de ciertas dificultades (ref: Michael Ellman y Kantorovich- La destrucción del sistema económico soviético, 1998).

El historiador británico J. McDougall: «La política memorial es hoy mucho más rentable en Francia que en Argelia»


Una historia de Argelia es un requisito previo para comprender los resortes de la manipulación ideológica en torno a la historia de la nación argelina. Una gran obra que se beneficiaría de ser traducida al francés ya que ilustra, por los hechos –y esto es una vergüenza– la sociedad francesa.
Fueron los nacionalistas argelinos quienes crearon la nación argelina, al querer hacer de su sociedad, que ya existía, una comunidad política, cuyo derecho a la soberanía había sido negado. Y lo hicieron completamente contra la voluntad de Francia y contra una furiosa represión.
Sin duda, Francia inventó “su” Argelia (francesa). Lo que es más cierto es que Argelia, como unidad territorial tal como existe hoy, es de hecho el legado de las divisiones espaciales de la era colonial.

La nouvelle guerre mondiale c’est ce qu’on a sous le nez.


Il semblerait que les guerres qui se déroulent en ce moment ne soient pas des guerres ou ne soient pas mondiales, malgré le fait que les États-Unis ont leurs bases militaires réparties dans le monde entier et, surtout, dans certaines parties du monde.
Par exemple, la Syrie est un pays occupé militairement par les États-Unis et la Turquie, et régulièrement bombardé par Israël, qui occupe également les hauteurs du Golan.
Nous sommes dans une guerre mondiale permanente parce que les États-Unis et leur bras d’exécution, l’OTAN, l’ont imposé de cette façon.
Comme tous les voyous, Stoltenberg et ses sbires sont des grandes gueules qui vivent de l’intimidation permanente des plus craintifs. Ni l’OTAN ni les États membres ne peuvent avoir ou maintenir 300 000 soldats en attente.
Les membres de l’OTAN ne disposent que de quelques troupes capables d’aller immédiatement au front. La guerre d’Ukraine montre qu’ils n’ont même pas assez de munitions et d’armes pour une guerre à l’ancienne contre un adversaire comme la Russie ou la Chine.
L’OTAN est une relique de la guerre froide, un appareil politique qui reste en place pour que les États-Unis puissent contrôler l’Allemagne et, à travers elle, l’Europe. Le prétexte a toujours été «l’expansionnisme soviétique» et n’a pas changé depuis, bien qu’il n’y ait jamais eu d’expansion autre que celle de l’OTAN elle-même.
Son rôle est plus policier que militaire. Ce que la guerre d’Ukraine démontre, c’est que l’OTAN n’entrera jamais dans des guerres qu’elle ne peut pas gagner grâce à une supériorité écrasante de forces. Biden n’a pas envoyé de troupes en Ukraine, mais il en a envoyé en Somalie. Ce qui change, c’est l’adversaire.

La visite de Muhammad Ali en Union Soviétique


Muhammad Ali est arrivé à Moscou en 1978 à l’invitation de l’ambassadeur soviétique aux États-Unis, Dobrynin. Le légendaire boxeur a reçu un accueil royal : Leonid Brejnev l’a accueilli avec tous les honneurs au Kremlin. Il declara a son retour aux USA : «Je ne m’inquiète plus d’éventuelles attaques nucléaires, ces gens sont les gens les plus pacifiques que j’aie jamais vus».

La «Barrera Protectora Antifascista» en Berlín Este llamada por los capitalistas » Muro de Berlin» – Más allá de la propaganda anticomunista


Tras la Segunda Guerra Mundial, Berlín Oeste, que estaba controlada por Estados Unidos, Francia y Reino Unido,  fue el mayor centro de operaciones subversivas del mundo contra un país del Este socialista, la RDA. El objetivo: desestabilizarla, invadirla y anexionarla, en último término.
«La conocida narrativa de que el “Muro” de Berlín fue para evitar la salida de ciudadanos de la RDA es una de las mayores mentiras jamás contadas».
La RDA, fue el país que mayor pago de reparaciones hizo tras la Segunda Guerra Mundial y sufrió una serie continuada de embargos internacionales, bloqueos económicos e incalculables sabotajes terroristas organizados por EEUU y la RFA contra su sector productivo.
«En definitiva, el objetivo de construir una frontera estatal con Berlín Occidental (Barrera antifascista) por la RDA fue proteger el proyecto socialista de las garras del agresivo imperialismo neohitleriano de la RFA y, en último término, de EEUU y sus lacayos fascistas.»

Saviez-vous qu’un criminel nazi est devenu secrétaire général de l’ONU ?


C’est Kurt Waldheim, qui a commencé sa carrière politique, avant la Seconde Guerre mondiale, dans les escouades paramilitaires du parti nazi, responsables de multiples meurtres et disparitions de dissidents politiques au régime nazi. le capitalisme et ses institutions «de paix» ont absorbes tous leurs chiens de garde dans de multiples organes, L ‘ONU , L OTAN, L ‘ UE, LA NASA etc…..

SÉNÉGAL: LE COLLECTIF CITOYEN POUR LE RECOUVREMENT DES AVOIRS PÉTROLIERS ET MINIERS (CC- RAPMS) SE BAT CONTRE LE PILLAGE DE SES RESSOURCES.


Le pillage des ressources se poursuit en Afrique et au Sénégal. en particulier. Comme le démontre tres bien le Collectif Citoyen pour le Recouvrement des Avoirs Pétroliers et Miniers du Sénégal (CC- RAPMS), toutes les operations concernant la gestion des ressources minières et pétrolières est tenue secretes et dans l ‘opacité la plus totale. Les travailleurs ont le droit de savoir que font ces multinationales comme British Petroleum, PLC, et Total S.A. avec les ressources du peuple d’autant plus que les émeutes contre la dureté de la vie se multiplient dans tous les coins du pays. Cet appel au President Macky Sall doit être partagé pour la souveraineté économique et politique du Senegal et de l Afrique . voir lettre dans le lien