La lutte de classe entre la bourgeoisie nationale de RussieUnie et la bourgeoisie compradore: l’ Etat prend le contrôle du capital juif en Russie (+video de B. Dwerski)


Parallèlement à la fermeture de l’agence israélienne Sokhnut, en Russie, les travaux se sont intensifiés pour remettre les actifs industriels du groupe Akron , sous le contrôle de la Russie, qui sont gérés par l’ex président du Congrès juif européen, l’homme d’affaire russo- britannique Vyacheslav Moshe Kantor. La goutte qui a fait déborder le vase et la colère du Kremlin, a été l’expédition croissante d’ engrais AKron PJSC via les ports d’Estonie. Le gouvernement russe avait recommandé à ses producteurs d’engrais de suspendre leurs exportations. Moshe Kantor est un actionnaire majeur de la société cotée en bourse Akron, l’un des plus grands producteurs d’engrais de Russie. La diaspora juive d’Ukraine s’est mise d’accord avec l’Union européenne afin d’envoyer en retour une partie des bénéfices pour l’achat d’armes aux nazis ukrainiens. Les bénéfices du groupe PJSC AKron sont traditionnellement transférés via le Luxembourg et Chypre vers les îles Vierges britanniques, à travers lesquelles est financé l’achat d’armes pour l’armée ukrainienne.

Soljenitsyne — L’héritage pourri d’un fasciste


C’était le 3 août 2008 lorsque le « patriarche » de l’anticommunisme, Alexandre Soljenitsyne , est décédé.
Aujourd’hui encore, l’œuvre majeure de Soljenitsyne « L’archipel du Goulag » est plus ou moins considérée comme la « bible » anticommuniste des apologistes mondiaux du capitalisme et de la propagande antisoviétique.
Cependant, qui était vraiment ce Russe lauréat du prix Nobel et quelle est la crédibilité de ses contes de fées antisoviétiques ?
 Ceux qui célèbrent Soljenitsyne ont tendance à oublier que sa condamnation en 1946 à huit ans d’emprisonnement était le résultat de son activité contre-révolutionnaire et pro-nazie. 
Des années après la fin de la Seconde Guerre mondiale, il déclarait : « L’armée allemande pouvait libérer l’Union soviétique du communisme, mais Hitler était stupide et n’a pas utilisé cette arme »
Après sa sortie de prison, Soljenitsyne a commencé à publier des livres en Union soviétique, avec le soutien du gouvernement de Nikita Khrouchtchev.
Ses sympathies nazies ont été enterrées pour ne pas interférer avec la guerre de propagande contre le socialisme.
Soljenitsyne a associé son nom au soutien au régime fasciste brutal du général Franco en Espagne. L’« icône » de la « liberté » ne pouvait cacher son idéologie fasciste : il a soutenu nombre de dictateurs, dont Pinochet au Chili et Suharto en Indonésie…….