L’espoir de l’univers dans le conflit géopolitique actuel.


Les relations entre la Chine et Notre Amérique se sont resserrées ces vingt dernières années. Selon différentes sources telles que le FMI et la CEPALC, la Chine est le deuxième partenaire économique et commercial de la région.
Le géant asiatique a initialement concentré ses activités commerciales dans l’électricité, les mines, l’eau et les hydrocarbures, et s’est depuis diversifié dans différents secteurs.
De plus, la Chine a créé un réseau de ports reliés à la ceinture et à la route de la soie qui s’étend à travers l’océan Pacifique, l’océan Atlantique, la mer des Caraïbes et comprend le Mexique, les Bahamas, la Jamaïque, le Panama, le Pérou, l’Argentine et le Brésil.
Compte tenu de sa situation compliquée, le gouvernement des États-Unis, conformément à son objectif de maintien de l’hégémonie mondiale contenu dans la stratégie de défense nationale 2022, a intensifié ses pressions contre Notre Amérique. ( liste ENGEL, une délégation de haut niveau du gouvernement des États-Unis a rencontré en Colombie Gustavo Petro pour «travailler» sur la coopération bilatérale, enlèvement d’un avion vénézuélien en argentine …)
Le lithium et les hydrocarbures sont des ressources stratégiques pour les puissances occidentales et donc, un enjeu de sécurité nationale pour les États-Unis.
La querelle géopolitique actuelle, marquée par la crise du capitalisme, fait de l’Amérique latine et des Caraïbes une zone d’importance fondamentale pour l’émergence ou non de nouvelles relations internationales.
De nouveaux conflits géopolitiques se profilent du fait de la voracité des puissances impérialistes. Dans ce contexte, renforcer les mécanismes d’intégration (ALBA-TCP, PARLATINO, CELAC, PETROCARIBE, MERCOSUR, etc.) et contribuer à l’unité des peuples est une condition sine qua non pour préserver l’indépendance de la région sud et résoudre les grands problèmes de l’humanité.

L’anticommunisme en temps de barbarie


Il est curieux que, maintenant plus que jamais, l’anticommunisme réapparaisse. A une époque où les organisations communistes d’Europe occidentale sont extrêmement faibles, où le syndicalisme est plus « jauni » que jamais, nous avons l’anticommunisme partout.
Il n’est pas non plus surprenant que de la nouvelle gauche ou de la gauche postmoderne, ou peu importe comment nous voulons l’appeler, tirent sur le communisme tous les jours.
Ils savent que la seule issue pour l’humanité et les peuples est la révolution socialiste. Mais ils choisissent de sauver leurs fesses et leur style de vie.
La barbarie , c’est le capitalisme .
Le capitalisme a fourni des conditions de vie acceptables à l’aristocratie ouvrière et leur a fait croire qu’ils appartenaient à la « classe moyenne ».
Le deal était qu’en échange, il devait renoncer au socialisme et renoncer à des valeurs humaines comme l’amitié, la solidarité ou le sens du collectif.
En cette année 2022, au milieu d’une offensive impérialiste qui a forcé la Russie à prendre les armes pour sa propre existence et la défense de ses frontières et qui pourrait conduire à la même situation pour la Chine populaire, ceux d’entre nous qui vivent en Europe occidentale observons que le mode de vie que nous menons depuis 40 ans vacille.
C’est pourquoi on commence à s’attendre à des émeutes et des protestations au cœur de l’impérialisme.
La réponse, la seule réponse à cette situation, est le socialisme.Pour cela deux premisses sont necessaires:
Une classe ouvrière, en alliance avec d’autres secteurs populaires qui est prête à tout.
Le deuxième outil essentiel est l’existence d’une organisation ou d’un parti qui sensibilise ces secteurs et explique clairement les enjeux. Qu’il dirige cette rage et la dirige vers la révolution socialiste.
Si ces prémisses ne sont pas respectées, il y aura des perturbations, mais elles seront inutiles. Ce sera une crise de colère et rien d’autre. Tantrum qui sera utilisé par l’extrême droite et le fascisme pour le réorienter vers leurs intérêts……

Cómo la entidad sionista, un aliado de EE.UU., se convirtió en un aliado también cercano de la República popular de China y del Vietnam socialista


China reconoce la entidad sionista en 1949 – otorgó reconocimiento de jure el 1 de marzo de 1949- pero al mismo tiempo apoya fuertemente la lucha de liberación nacional palestina. De acuerdo con el consenso internacional, Beijing apoya una solución de dos estados que requiere el regreso de Israel a las fronteras de 1967. China también reconoce a Hamas como un grupo político legítimo, no como una organización terrorista.
Desde entonces, Beijing ha tratado en gran medida a la entidad sionista y Palestina como iguales. 
China es actualmente el segundo mayor socio comercial de la entidad colonial, y las empresas chinas han asumido importantes proyectos de infraestructura y han realizado inversiones masivas en la industria tecnológica. Lo que mas interesaría el PCC seria la tecnología cuántica para su defensa nacional y otras aplicaciones estratégicas para su desarrollo económico.
En Silicon Wadi, la versión israelí de Silicon Valley, se pueden encontrar más de 5000 empresas diferentes, en inteligencia artificial, biotecnología y computación cuántica.
Para la entidad sionista, china representa un inmenso » mercado» para sus capitalistas.
A su vez Vietnam es actualmente el mayor socio comercial de la entidad colonial en el Sudeste Asiático, y la reciente visita de la Delegación del Partido Comunista de Vietnam propuso impulsar las relaciones economicas.
Hoy China presiona » Israel» por la entrevista del periódico del jerusalem post con el ministro de Taiwán…….. y al parecer la entidad sionista no seguirá en esta provocación, los intereses imperialistas son demasiado importantes.
Entonces ¿puede Hamas o cualquier otra facción palestina considerar seriamente la posibilidad de que China o Vietnam hagan mucho más que emitir una fuerte retórica ante organismos internacionales? 
Hay razón para esperar que China ejerza presión sobre la entidad colonial Israeli para que cambie su política terrorista y genocida hacia los palestinos ?

Palestinians have had enough of Europe’s Holocaust hypocrisy#Standwithesix


Israeli Zionists have appropriated events in Jewish history, including the Holocaust, for propagandistic purposes to assert their ‘right’ to Palestine – a land to which they had laid their suspect colonial claim half a century before the genocide.
If territory is the appropriate compensation for genocide, why has no European country, especially Germany, offered its own land for a “Jewish state?”
Palestinians are sick of paying the price for European hypocrisy and genocidal crimes.