La déclaration d ‘Alger: «La question palestinienne fait partie de la question nationale algérienne» –


Alors que la Cisjordanie est en feu et les attaques de colons sionistes continuent le gouvernement algérien et les factions palestiniennes viennent de signer une importante declaration afin d ‘unifier la resistance.

Majed Nehmé : «L ‘Algérie a réuni toutes les factions palestiniennes et ils ont adopté une déclaration commune qui va être soumises au prochain sommet de la ligue arabe. L’Algérie cherche à mettre la Palestine à l’ ordre du jour – Surtout que le Maroc vient de normaliser ses relations avec l’ entité sioniste ce qui a choqué les marocains et les peuples árabes . L’ Algérie se sent maintenant menacé. Le Ministre de la défense israélienne s ‘est déplacé au Maroc et a menacé l ‘Algérie».……


La Conférence d’unification des rangs palestiniens, tenue du 11 au 13 octobre à Alger a été couronnée par la signature de la « Déclaration d’Alger », qui contient neuf (09) clauses favorables à l’unification des rangs palestiniens face à l’occupation sioniste.

« En consécration de l’initiative louable du Président de la République algérienne démocratique et populaire, M. Abdelmadjid Tebboune, et après consultation et coordination avec le Président palestinien et président du Comité exécutif de l’Organisation de libération de Palestine (OLP), M. Mahmoud Abbas, à l’occasion de sa visite à Alger du 05 au 07 décembre 2021, des entretiens ont été engagés, sous le haut patronage du Président Tebboune, avec les différentes forces et factions politiques du peuple palestinien ainsi qu’avec nombre de personnalités palestiniennes indépendantes, durant la période allant de janvier à septembre 2022.

L’Initiative d’Alger procède de la forte conviction que la conjoncture actuelle que traverse la cause palestinienne, à l’ombre de la poursuite de l’occupation israélienne systémique, des violations récurrentes perpétrées à l’encontre du peuple palestinien et de la profanation des lieux saints musulmans et chrétiens, notamment à Al Qods et dans la Mosquée d’El Aqsa, favorise le statu quo et nourrit l’échec du processus de paix au Moyen-Orient, compromettant ainsi l’aboutissement de la cause palestinienne, à travers l’exploitation de la division des rangs palestiniens et ses répercussions sur les efforts consentis pour permettre au peuple palestinien de recouvrer ses droits légitimes.

Partant de la responsabilité nationale et historique qui imposent de faire prévaloir l’intérêt suprême du peuple palestinien et à la lumière de l’interaction positive et de l’adhésion sérieuse des frères palestiniens aux efforts de l’Algérie, en tête desquels la rencontre fraternelle ayant rassemblé, le 5 juillet 2022 à Alger, le président palestinien Mahmoud Abbas et le chef du bureau politique du mouvement de résistance (Hamas), Ismail Haniyeh, à l’occasion de leur participation aux festivités commémoratives du 60e anniversaire du recouvrement de l’indépendance, les entretiens ont, principalement, porté sur le renforcement de l’unité nationale palestinienne à travers la réunification des rangs palestiniens, toutes obédiences confondues, et la fédération des efforts en appui à leur cause juste, pour la concrétisation des objectifs légitimes du peuple palestinien.

Au cours des entretiens, les participants ont salué l’initiative algérienne, étant une opportunité précieuse pour concrétiser la réconciliation entre Palestiniens, se félicitant des efforts arabes incessants y compris les initiatives arabes, notamment égyptienne, saoudienne et qatarie en appui à la cause palestinienne, ainsi que les efforts consentis pour permettre la signature de plusieurs accords pour mettre fin à la division entre les frères palestiniens.

Les travaux de la conférence d’Alger ont été couronnés de succès, grâce à Dieu Tout-Puissant, puis grâce aux efforts sincères des représentants des factions palestiniennes, sous l’égide de l’Algérie.

Les participants ont convenu des principes suivants :

1- Mettre en avant l’importance de l’unité nationale comme base de toute résistance à l’occupation, à même de réaliser les objectifs légitimes du peuple palestinien, tout en adoptant la voie du dialogue et de la concertation pour résoudre les différends sur la scène palestinienne, dans le but de permettre à tous d’adhérer à l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), seul représentant légitime du peuple palestinien.

2- Consacrer le principe de partenariat politique entre les différentes forces nationales palestiniennes, notamment par le biais d’élections, de manière à permettre une large participation aux échéances nationales à venir dans la patrie mais aussi pour la diaspora.

3- Prendre des mesures pratiques pour consacrer la réconciliation nationale et mettre fin à la division.

4- Renforcer et développer le rôle de l’OLP et en activer les institutions, avec la participation de toutes les factions palestiniennes, étant le seul représentant légitime et incontournable du peuple palestinien.

5- Élire le Conseil national palestinien à l’intérieur du pays et à l’étranger, sur la base du système de représentation proportionnelle intégrale, conformément à la formule consensuelle et aux lois adoptées avec la participation de toutes les forces palestiniennes dans un délai n’excédant pas un an, à compter de la date de signature de la présente Déclaration.

A cette occasion, l’Algérie exprime sa disponibilité à abriter la rencontre du nouveau Conseil national palestinien, favorablement accueillie par toutes les factions participant à cette conférence.

6- Accélérer l’organisation d’élections générales présidentielle et législatives dans la Bande de Gaza et en Cisjordanie, y compris à El-Qods, capitale de l’Etat de Palestine, conformément aux lois en vigueur, dans un délai ne dépassant pas un (1) an à compter de la date de signature de la présente Déclaration.

7- Fédérer les institutions nationales palestiniennes et mobiliser les énergies et les ressources disponibles nécessaires pour mettre en œuvre des projets de reconstruction et renforcer l’infrastructure et le tissu social du peuple palestinien afin de soutenir sa résistance face à l’occupation israélienne.

8- Activer le mécanisme des Secrétaires généraux des factions palestiniennes pour suivre la fin de la division et la réalisation de l’unité nationale et du partenariat politique national.

9- Un groupe de travail algéro-arabe sera chargé de superviser et de suivre la mise en œuvre des clauses du présent accord, en coopération avec la partie palestinienne et sous la supervision de l’Algérie.

Source: Afrique-Asie, 13 octobre 2022

Anuncio publicitario

Deja una respuesta

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Salir /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Salir /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Salir /  Cambiar )

Conectando a %s

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.