IMPÉRIALISME «WOKE» : C’EST MASSACRER LES PEUPLES » AVEC DIVERSITÉ ET INCLUSIVITÉ» (VIDÉO)


Note : L’offensive des kleptocraties bourgeoises de gauche comme de droite n ‘est pas seulement militaire et économique , elle est aussi idéologique , et c ‘est par cette nouvelle mascarade de la «diversité et de l’ inclusivité» qu’ ‘elle se présente , tente de nous dévier de notre vrai ennemi et manipule la conscience de la classe ouvrière. L’auteur de ce texte résume assez bien cette attaque idéologique en Occident mais aussi en Amérique du Sud.

————————

Le loup s’habille en petit chaperon rouge pour tromper mamie et mieux la manger

L’ impérialisme   WOKE serait – si l’on reprend la formule de Lénine – la phase supérieure du capitalisme WOKE , que nous avons deja mentionné dans un autre texte , cette tentative des classes dirigeantes et de l’industrie culturelle ( Hollywood , l’ Académie , Silicon Velley , grandes entreprises…), de montrer leur engagement dans la lutte contre le racisme, le sexisme, l’homophobie, la transphobie… et occulter ainsi la lutte des classes .

   Le » wokisme « est devenu une sorte de religion parmi les progressistes du monde, avec sa liste de péchés capitaux . Comme par exemple parler de classes ou d’unité de la classe ouvrière, c’est un péché ou bien démodé .  Nous l ‘avons vu en mai de l’année dernière par un professeur émérite américain , noir et marxiste , dont la conférence sur Zoom a été interrompue parce qu’il a osé affirmer que les inégalités économiques, la brutalité policière et l’incarcération de masse affectent également les Blancs pauvres – un fait qui se vérifie dans les statistiques.

   Plus récemment, le journaliste américain, vivant au Mexique , Alex Rubinstein , nous a mis au courant de la façon dont aux États-Unis -centre de diffusion du «wokisme» avec le Royaume- Uni- la liste  woke s’est considérablement élargie avec la nouvelle administration Biden , et cela a été tant célébré en Espagne et ailleurs par le trompe l’œil de la gauche qui foule les tapis des parlements.

L’ impérialisme  WOKE  serait la dérivation du concept « d’intervention humanitaire » mis en vogue par l’OTAN , sous le mandat d’ Obama , pour nommer ses actions criminelles en Yougoslavie et dans d’autres parties du monde.

Les mots magiques de la tribu woke sont « diversité » et « inclusivité » – et certains associés comme « transversalité ». Il n’y a pas si longtemps, l’OTAN a posté une vidéo sur Twitter avec le slogan « la diversité est notre force » . Si par diversité l’Organisation faisait référence à la variété des pays qu’elle a bombardés et détruits, sans aucun doute, l’expression serait correcte. !!

 Cependant, ce que l’OTAN veut signifier et montrer avec ladite devise, c’est qu’ils forment une grande et heureuse famille , composée de blancs, de noirs, de femmes, d’hommes, avec des arcs, sans arcs, de nationalités diverses et « de tous horizons ».» -un euphémisme équivalent à quelque chose comme » de toutes les conditions sociales » -, qui nous invite à » embrasser leurs différences «.   Le slogan « la diversité est notre force » est une copie littérale de celui utilisé par Joe Biden et Kamala Harris lors de leur campagne électorale, qui a également été adopté par la Central Intelligence Agency (CIA) ; même si celui qui semble en faire le plus usage est le nouveau secrétaire d’État, Anthony Blinken . Voici quelques-uns de ses mots :

   « La diversité et l’inclusion nous rendent plus forts, plus intelligents, plus créatifs et plus innovants. Et notre diversité nous donne un avantage concurrentiel significatif sur la scène mondiale (…) La diversité rend toute organisation plus forte – et pour le Département d’État, c’est sa mission essentielle (…) Nous avons investi dans la diversité et l’inclusion pour avoir un une main-d’œuvre diplomatique qui reflète la diversité de notre pays .

  Blinken est tellement amoureux du terme «diversité» qu’il a créé un poste spécial dans son département appelé «Directeur de la diversité et de l’inclusion «.

   Le porte-parole du Pentagone , John Kirby , a écrit un article qui commence par la phrase suivante : « L’armée américaine est la plus importante que le monde ait jamais vue précisément à cause de sa diversité ».

 Il note en outre que l’actuel secrétaire à la Défense , Lloyd Austin , un homme noir dont la nomination a été saluée par la presse d’entreprise pour avoir franchi le » le top du commandement «, avait déclaré que «l’ expérience vécue » d’une force de combat diversifiée est un facteur qui pèse lourd dans « notre prise de décision ». C’est peut-être pour cette raison qu’Austin a salué la décision d’ allonger la mission de l’OTAN en Irak , en faisant passer le nombre de soldats de 500 à « 4 000 ou 5 000 », selon Reuters . Les Irakiens continueront d’être occupés militairement, mais cette fois avec « l’étreinte de la différence » .

   La CIA elle-même , par l’intermédiaire de sa «directrice des talents», Sheronda Dorsey , est déterminée «à accroître la diversité raciale, culturelle, de handicap, d’orientation sexuelle et de genre afin que sa main-d’œuvre reflète véritablement l’Amérique «.

   Selon le Wall Street Journal , qui reproduit la citation de Dorsey : « Aujourd’hui, le lifting de la CIA coïncide avec une nouvelle administration présidentielle. John Brennan , dont le mandat a pris fin en 2017, affirme que l’ administration Biden a envoyé «un signal très fort sur la diversité» avec ses nominations dans le renseignement, dont la première femme à la tête du renseignement national , Avril Haines .»

   Et dans cette caravane identitaire plurielle , un transsexuel (ou « transgenre » ) ne pouvait manquer . Pour cette raison, pour le secrétaire à la Santé, Biden a proposé Rachel Levine , une pédiatre qui a servi au ministère de la Santé de l’État de Pennsylvanie depuis 2017, dont le dossier -comme celui de tous ceux nommés ici- contient quelques points noirs qui nous détaillerons une autre fois. 

   La présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi , a également créé un « bureau de la diversité » à la Chambre. Il y a des années, elle a aidé la CIA , précisément sous le commandement de Brennan et Haines , à dissimuler les tortures infligées aux détenus dans les prisons secrètes , sans parler de son enthousiasme pour l’ invasion de l’Irak .

Les satellites financiers des États-Unis , la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI)    participent également au festival de la diversité et de l’inclusivité . À l’occasion de la « Journée internationale de la femme » , cette dernière institution, qui pratique la coercition économique comme arme de guerre non conventionnelle, a organisé un débat avec la secrétaire au Trésor de Biden , Janet Yellen , intitulé « The Age of Womenomics » (qui deviendrait « The Âge de l’économie des femmes »).

   Lors de cet événement, la directrice du FMI , Kristalina Georgieva , s’est félicitée du nombre sans précédent de femmes occupant des postes financiers clés , citant, outre Yellen elle-même, Chrystia Freeland au Canada ; son prédécesseur, Christine Lagarde , aujourd’hui à la Banque centrale européenne ; Ngozi Okonjo-Iweala à l’Organisation mondiale du commerce ; et Odile Renaud-Basso à la Banque européenne pour la reconstruction et le développement.

   C’est-à-dire qu’ils continueront à nous faire craquer ; mais, écoutez, ce ne seront plus tous les messieurs gris qui le feront, mais il y aura aussi des dames colorées dans le catalogue des oppresseurs .

   En Syrie , où les États- Unis , l’UE , les États du Golfe et la Turquie se font la guerre depuis 10 ans par le biais de « rebelles modérés » à la manière d’ Al-Qaïda , un champion de la politique identitaire a également émergé (les soi-disant Unités kurdes de protection du peuple [YPG] du nord-est de la Syrie), que Vice News a décrites comme « la révolution la plus féministe que le monde n’ait jamais connue ». Nous avons déjà traité ailleurs de la véritable nature de cette «révolution» kurdo-syrienne .

   Si ces forces kurdes , d’abord soutenues par Obama , ont continué à obtenir le soutien de Trump -dans un souci de » protéger le pétrole «, c’est-à-dire : le voler au peuple syrien- , désormais avec Biden les «féministes» et » anarchistes» des forces kurdes reviennent pour faire l’objet d’une attention et d’une adoration médiatiques renouvelées. Il y a déjà un nouveau film en perspective intitulé » Stefan Vs ISIS «, que le point de vente Deadline présente comme » l’ histoire d’un millénial non binaire qui a rejoint les combattants de la liberté kurdes «.

   Pour souligner la plaisanterie macabre et l’affront évident que cela implique pour les hommes et les femmes syriens qui ont donné leur vie en combattant l’Etat islamique , la productrice d’ Hillary Clinton et sa fille Chelsea envisagent de faire une série télévisée sur le même sujet : « Les Filles de Kobani : Une histoire de rébellion, de courage et de justice .»

   Pour conclure : désormais, les forces de l’OTAN , de la CIA , du Pentagone , du Département d’État américain , du FMI , des multinationales , des médias et autres bras de l’impérialisme du centre capitaliste continueront à nous exploiter, à manipuler, à opprimer et tuant, mais cette fois avec «diversité» et bombes arc-en-ciel.

VIDÉO CONNEXE : Le nouveau visage «inclusif» et «diversifié» de l’OTAN

Source: Canariassemanal, Tita Barahona, EL IMPERIALISMO ‘WOKE’: MASACRANDO CON DIVERSIDAD E INCLUSIVIDAD (VÍDEO), 2021.

Anuncio publicitario

Deja una respuesta

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Salir /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Salir /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Salir /  Cambiar )

Conectando a %s

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.