Guerre Impérialiste en Syrie: les États-Unis soutiennent les Kurdes au nord de la Syrie alors que la Turquie mène une offensive antiterroriste.


Note: Affirmer que le nord de la Syrie (soi-disant Rojava ou Tabarnie syrienne) a toujours été kurde et fondamentalement kurde, est une erreur totale. La population kurde d’origine s’est concentrée et se concentre dans divers noyaux distincts (Hassaka, Afrin, quartiers d’Alep —Sheikh Maksoud— ou Damas —Rash Al-Din— et une infinité de localités) entrecoupés de populations arabes et d’autres ethnies, sans constituer un continuum territorial national homogène, comme il en existe pourtant dans les pays voisins. Dans cette zone du nord, les Kurdes ont cohabité avec les Arabes, les Arméniens, les Assyriens, les Turkmènes, les Chaldéens, les Circassiens et d’autres minorités, qui sont celles qui constituent globalement la majorité, sauf comme nous l’avons dit, dans certains points isolés spécifiques où les Kurdes ont été une majorité relative. Les réalités démographiques, économiques, sociales, culturelles et politiques kurdes de chaque État dans lequel les Kurdes sont divisés ont leurs propres caractéristiques, et sont fortement conditionnées par l’histoire de chacun de ces groupes et par les réponses que chaque État a apportées a ce problème .

Le rôle que jouent les milices kurdes dans le nord de la Syrie avec la formation et le soutien financier des États-Unis est clairement un role impérialiste n’ en déplaise aux gauchistes atlantistes.

————

Suite à l’attentat d’Istanbul, la Turquie a lancé une opération militaire aérienne dans le nord de la Syrie et de l’Irak contre les positions des formations armées kurdes des Forces démocratiques syriennes (SDF) et du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). Pendant ce temps, les États-Unis continuent de fournir une aide militaire aux Kurdes et à leurs ramifications en Syrie.

Après le lancement de l’opération Peace Spring de la Turquie en octobre 2019, Washington a commencé à livrer régulièrement du matériel militaire et des armes aux territoires d’autodéfense kurdes de l’Unité de protection du peuple kurde (YPG) dans le nord de la Syrie. Les FDS, soutenues par l’armée américaine, contrôlent une partie importante des gouvernorats de Hasaka et de Raqqa, ainsi que certaines villes des régions d’Alep et de Deir Ezzor.

Washington a souligné à plusieurs reprises qu’il considérait les unités kurdes comme «la force militaire la plus efficace dans la lutte contre l’Etat islamique en Syrie» et avait l’intention de les soutenir de toutes les manières possibles. L’une des manifestations les plus marquantes de cette aide a été la décision du Congrès américain, en 2019, d’allouer un budget de 200 millions de dollars pour «financer les forces alliées en Syrie», selon la requête du Pentagone.

En plus d’envoyer du matériel militaire et des armes dans la région, les États-Unis fournissent également une formation militaire aux unités d’autodéfense kurdes. Le 19 novembre, le commandant des forces spéciales américaines Jeff Dennis a assisté à une cérémonie de remise des diplômes aux combattants de «l’unité de contre-terrorisme du Rojava», qu’il a qualifiée d'»unité d’élite» des forces d’autodéfense kurdes. Lors de la cérémonie, le commandant américain aurait félicité les combattants en kurde et souligné : «Nous sommes fiers de leurs exploits».

Malgré les affirmations américaines selon lesquelles l’équipement militaire et les armes ont été transférés au PKK et aux unités d’autodéfense kurdes pour combattre L Etat islamique , Ankara pense qu’ils ont été envoyés dans la région de Manbij près de la frontière turque pour être utilisés par des unités kurdes contre les forces armées turques.

En attendant, les données mises à jour par le département américain de la Défense pour le 4 novembre montrent clairement l’ampleur du budget alloué aux groupes kurdes en Syrie. Le montant de l’aide militaire en 2022 a atteint 155 millions de dollars. Alors que les dépenses en 2021 étaient de 125 millions, 205 millions en 2020 et 112,3 millions de dollars en 2019. Au cours des 5 dernières années, le Pentagone a alloué un total d’environ 644,6 millions de dollars pour le soutien militaire aux unités kurdes en Syrie.

Comme l’indique le document budgétaire 2023 publié par le Pentagone en avril, Washington prévoit de fournir aux unités kurdes en Syrie pour 183 millions de dollars d’armes, de munitions et d’équipements dans le cadre du  programme de lutte contre l’Etat islamique .

En outre, le Pentagone a l’intention de recruter 3 500 nouveaux membres dans les unités d’autodéfense du PKK et kurdes l’année prochaine. Ainsi, le nombre de personnes qui reçoivent de l’argent du budget du Pentagone dans le cadre de ces organisations passera à 19 500.

Dans la nuit du 19 au 20 novembre, Ankara a lancé une vague de frappes aériennes contre des abris, des bunkers, des tunnels, des entrepôts et des postes de commandement des milices kurdes syriennes et kurdes irakiennes associées au PKK, qui est interdit en Turquie en tant que groupe terroriste. Le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar, a déclaré le 21 novembre que 184 terroristes avaient été tués en deux jours dans le cadre de l’opération Sword-Claw en Syrie et en Irak.

De son côté, l’envoyé spécial du président russe pour la Syrie, Alexandr Lavrentiev, a exhorté Ankara le 22 novembre à faire preuve de retenue pour éviter une escalade des tensions dans le pays arabe. Le diplomate, qui assiste au 19e cycle de consultations sur la Syrie à Astana, a déclaré que la Russie espérait dissuader la Turquie d’utiliser une force disproportionnée en Syrie.

Source: Sputnik

Plus :  https://www.youtube.com/watch?v=czmB8aoOqC0 _

Deja una respuesta

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Salir /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Salir /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Salir /  Cambiar )

Conectando a %s

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.