USA/Californie-Le Sommet des peuples s’organise pour contrer le Sommet des «Amériques» des ricains (d’où Cuba , Venezuela et Nicaragua sont exclus)


Le Sommet des peuples pour la démocratie répudie l’intention du
gouvernement des États-Unis d’exclure Cuba, le Nicaragua et le Venezuela du prochain Sommet des Amériques qui se tiendra du 6 au 10 juin dans la ville de Los Angeles, en Californie.
Des dirigeants tels que le président du Mexique, Andrés Manuel López Obrador, le président de la Bolivie, Luis Arce, et le président du Honduras, Xiomara Castro, ont déclaré qu’ils n’assisteront pas personnellement au Sommet si ces exclusions se poursuivent. L’ambassadeur d’Antigua-et-Barbuda aux États-Unis, Ronald Sanders, a annoncé que les pays de la Communauté des Caraïbes (CARICOM) ne participeraient pas si Cuba était exclu. Les grands médias parlent de boycott, et beaucoup ont déjà qualifié le sommet de Biden d’échec.
C ‘est pour cette raison que se tiendra parallèlement le Sommet des peuples a Los Angeles avec des centaines de mouvements et organisation du continent Americain.
Manolo De Los Santos , membre de l’équipe organisatrice du Sommet des Peuples , a souligné : « L’importance du Sommet des Peuples est qu’il donne la parole à des millions de personnes dans le pays et sur le continent qui sont souvent exclues du Dominant. espaces et récits officiels . Nous voulons créer un espace qui encourage le débat, la discussion et le dialogue entre les différentes forces de notre société qui veulent vraiment la transformer pour le mieux.»
Le Sommet du peuple est organisé par une coalition d’organisations locales et nationales, dont la Coalition ANSWER, CODEPINK, la Campagne des pauvres en Californie, le Comité international des socialistes démocrates des États-Unis, la National Lawyers Guild et d’autres.