SÉNÉGAL: LE COLLECTIF CITOYEN POUR LE RECOUVREMENT DES AVOIRS PÉTROLIERS ET MINIERS (CC- RAPMS) SE BAT CONTRE LE PILLAGE DE SES RESSOURCES.


Le pillage des ressources se poursuit en Afrique et au Sénégal. en particulier. Comme le démontre tres bien le Collectif Citoyen pour le Recouvrement des Avoirs Pétroliers et Miniers du Sénégal (CC- RAPMS), toutes les operations concernant la gestion des ressources minières et pétrolières est tenue secretes et dans l ‘opacité la plus totale. Les travailleurs ont le droit de savoir que font ces multinationales comme British Petroleum, PLC, et Total S.A. avec les ressources du peuple d’autant plus que les émeutes contre la dureté de la vie se multiplient dans tous les coins du pays. Cet appel au President Macky Sall doit être partagé pour la souveraineté économique et politique du Senegal et de l Afrique . voir lettre dans le lien

Ukraine, le danger c’est l’OTAN


Il existe une campagne coordonnée entre les médias de propagande de l’OTAN, l’extrême droite, une fausse gauche déterminée (ni Poutine ni les États-Unis) et l’intelligentsia des égouts pour attiser la russophobie.
La crise, qui a couru et risque de déclencher un conflit aux résultats imprévisibles mais certainement dramatiques, trouve son origine dans la volonté exclusive des États-Unis de faire monter la tension dans la zone au-delà de toutes limites en raison de leurs intérêts commerciaux et géopolitiques exclusifs. .

Kazakhstan: l’ OTAN essaie d’encercler la Russie avec l’approbation de la Maison Blanche et le Mouvement socialiste Kazakh soutient la révolution de couleur.


Le mouvement socialiste kazakh, trotskiste, actif dans les manifestations du gaz semble avoir un bon soutien. http://www.idcommunism.com/2022/01/statement-by-socialist-movement-of-kazakhstan-on-the-situation-in-the-country.html Comme les socialistes … Más

El collar de perlas: yemen podría ser el centro árabe de la Ruta Marítima de la Seda


Ahora llegamos a un punto de inflexión crucial. Las Fuerzas Armadas yemeníes y los combatientes aliados de los Comités Populares, respaldados por una coalición de tribus, incluido el muy poderoso Murad, están a punto de liberar a Marib, una ciudad estratégica, rica en petróleo y gas natural, el último bastión del ejercito mercenario respaldado por la Casa de Saud.