«Violence Masquée»- de l’artiste franco- argentine Keny Arkana


Les mêmes qui ordonnent d’tirer pour que l’on capitule, oui, oui
On pourrait dire bavure mais c’est devenu une habitude (Oui, oui)
Milice assermentée t’éclate la tête sur le bitume (Oui, oui)
Éborgnent, mutilent et tuent, tirs de Flash-Ball dans la figure (Classé sans suite)
Marionnettes des labos nous mettent dans l’pétrin
Médecins collabos nous rappellent que l’Ordre des médecins est l’enfant d’Pétain (Collabo)
Franc-mac’ pleins d’dédain, hypocrites à crucifier Hippocrate
Pour une étude randomisée de p’tits connards (Ouais)