Ernesto Guevara, El Che, dans les établissements pour lépreux d’Amérique latine, quelle leçon ! ( FR/ ESP)


le  Che a su découvrir et mettre en pratique un moyen très efficace de traiter ces patients: l’humanisme démesuré»
«Il avait déjà observé l’importance de la santé émotionnelle pour les lépreux afin de guérir car ils sont très sensibles du fait d’être rejeté socialement»
«Il a gagné la sympathie des lépreux, parce qu’il les traitait très gentiment : il les embrassait, s’asseyait avec eux à l’heure des repas quotidiens, ils prenaient un café ensemble, il était très humble, il n’avait aucun problème à rencontrer les lépreux. «