La femme africaine sous le prisme de la rente impérialiste: le cas de la Tunisie


les femmes africaines, essentielles au secteur agricole local autant qu’à la tenue de leur ménage, sont également essentielles au secteur agricole et au secteur de la construction en France et en Europe. Par conséquent, les ouvrières agricoles tunisiennes ont un triple fardeau : elles nourrissent leur pays et le monde ; elles fournissent la main-d’œuvre nécessaire à la France et à l’Europe ; et ainsi participent, malgré elles à l’industrie mondialisée de la reproduction et de l’entretien de la main-d’œuvre surexploitée par la France et l’Europe. Ce chapitre suggère que ce travail non rémunéré, qui contribue directement au système capitaliste français, doit être analysé sous le prisme de la rente impérialiste extraite par la France.

Tunisie: vers une deuxième indépendance?


«DIX ANS après «la revolution du jasmin» qui finit en un mouvement de palais , le président Kais Saied, redonne le pouvoir au peuple, confisqué par l’alliance anglo sioniste de L’OTAN et les mercenaires des frères musulmans, Ennahda . Comme ils l’ ont fait en Lybie, en Syrie ou en Egypte. Cela ne veut pas dire qu’il y a 10 ans, les gens ne sont pas descendus dans la rue pour protester pour toutes leurs sacro-saintes raisons. «

Aberration? Construire une mosquée là où il n’y a ni eau potable , ni école, ni un dispensaire? Le cas de la Commune de Foudhoul – Tunisie/ Alba Malta North Africa


Aberration? le cas de la petite commune de Foudhoul ( gouvernorat de Siliana) à 176 km de Tunis….. C’est dans … Más