MALI: le discours à L’ONU » un tournant majeur dans la confrontation montante entre néocolonialisme et libération nationale en Afrique». ( discours intégral et vidéo)


Nous publions le commentaire du Discours historique du représentant du gouvernement Malien de la Transition, le Col. Abdoulaye Maiga , premier ministre par Interim, et le commentaire du militant sénégalais Diagne Roland
«Grâce au principe de la multiplication fractale, vos intimidations et vos actions subversives n’ont fait que grossir le rang des africains soucieux de préserver leur dignité, s’ils n’étaient qu’une centaine aux indépendances, aujourd’hui, nous sommes des millions et demain, tant que les paradigmes inégalitaires demeureront, nous serons des milliards. Le Mali et son peuple ne seront pas des spectateurs face aux assauts et l’adversité : pour chaque mot employé de travers, nous réagirons par réciprocité, pour chaque balle tirée contre nous, nous réagirons par réciprocité.»

Histoire et lutte de classe – Problématique de la tradition orale en tant que source historique- Par Ousmane Sow-


Ousmane Sow: «Une frange d’historiens étrangers soutient que l’Afrique n’a pas d’histoire puisque selon leur conception seuls les peuples qui ont l’habitude de consigner leur passer par écrit en ont une.
Ils n’entrevoient pas la possibilité d’utiliser la tradition orale comme source historique. Une question qui a longtemps suscité et suscite encore une sérieuse controverse.
Mais la tradition orale en tant que source historique est assez semblable par ses vertus et ses faiblesses aux sources écrites bien qu’elle apparaisse comme plus fragile que le document écrit .
S’il est facile de falsifier la tradition orale, il ne l’est pas moins de falsifier des sources écrites car tout discours ( oral ou écrit) reflète plus ou moins l’univers idéologique et les intérêts de son auteur.
Ainsi et pour conclure, quand une tradition orale et bien éprouvée elle est comparable à une source écrite, si ce n’est que les données quantitatives de cette dernière sont plus sûres. En revanche la tradition orale est plus explicite et reflète mieux la psychologie sociale d’un peuple, les idées, le système de valeurs, la conception du monde d’une société à un moment donné de son histoire…»

Israel’s observer status at the African Union: «The suspension confirms Algeria’s great return to the international scene”


René Naba : «Algeria plays a key role in the Arab world as well as in Africa, through its intangible positions on the Palestinian question, on normalization with the Zionist entity and on conflicts such as Syria, Yemen, Libya, western Sahara- All the countries as Syria or Lebanon that oppose Israeli-American hegemony over the Arab world are in the same situation.»
«Africa must force Europe to support its candidacy for permanent membership in the UN Security Council, with the right of veto, as reparation for its past crimes.
That a continent that has contributed so much to the prosperity of the West is excluded from the international decision-making circuit is an unbearable scandal. An insult to the very notion of Humanity.»…

MALI : DE DANGEREUSES DIVERSIONS QUI FONT LE JEU DE LA FRANCE COLONIALE


Une déclaration du PC du Bénin et un avertissement très important à prendre en considération dans une situation extrêmement fragile du gouvernement de la Transition du MALI, qui se voit attaqué de toutes parts et que nous devons soutenir en tant qu’anti impérialiste coute que coute.
Depuis quelque temps, il s’observe quelques récriminations émanant des franges de la société
malienne à l’encontre des gouvernants de la Transition et bien sûr largement relayées par la presse impérialiste française, RFI, France24, TV5, « Le Monde » etc comme la récente manifestation, bien que legitime, pour le Parti SADI et Oumar Mariko.
La contradiction principale est de vaincre l’ennemi impérialiste français. Ce qui nécessite une « Union sacrée » de tous les patriotes, de tout le peuple malien contre les agresseurs français et leurs sous-fifres maliens, agglutinés dans diverses formations politiques.
Tous les acteurs devraient en avoir conscience. Face à cela, il s’observe comme des diversions dangereuses qui ne peuvent que profiter à la France coloniale et ses alliés de l’OTAN ainsi qu’à leur guerre coloniale contre l’Afrique……..

Franklin Nyamsi Wa Kamerun :« Je n’ai rien contre la France, mais Tout contre la Françafrique » 


Dans votre édition du 20 mai 2022, sous la plume de l’un de vos journalistes, Nicolas Quenel, il vous a plu de me présenter parmi les influenceurs « anti-France » dans les réseaux sociaux et autres médias suivis par les opinions africaines.
Rien de plus faux, car je n’ai rien contre la France, mais tout contre la Françafrique. La France n’est pas la Françafrique.
Que désigne cette notion de Françafrique ? Une réalité dont toutes les Françaises et tous les Français doivent absolument se pénétrer et doivent résolument combattre s’ils veulent cesser de subir les contrecoups des injustices persistantes de la politique étrangère de la France en Afrique. La Françafrique, c’est l’œuvre non pas de toute la France, mais d’une certaine catégorie de Français et d’une certaine catégorie d’Africains…..
Il s’agit d’un système mafieux mis en place à l’issue de l’ère coloniale, par le général De Gaulle et notamment son conseiller Jacques Foccart, qui aura consisté depuis lors à reconnaître aux anciennes colonies françaises des indépendances sur le papier tout en les maintenant concrètement sous la dépendance militaire, économique, culturelle, politique et géopolitique de la France…..

AFRIQUE: Le terrorisme, outil alternatif pour les Etats voyous dans le but de maintenir le contrôle néocolonial.


Apres des siècles d’oppression et d’exploitation, la France sent que sa politique néocoloniale fait actuellement l’objet d’un rejet grandissant en Afrique et dans sa Diaspora.
Dans son effort de pérennisation de cette politique d’un autre temps, elle cherche à déstabiliser les Etats africains sous sa coupe pour donner une justification à sa mainmise.
Le terrorisme qu’elle a promu sur une grande échelle en s’attaquant sans raison valable à la Libye est devenu la pièce maitresse de sa stratégie subversive.
Conscients de ce fait, les patriotes africains ont le devoir historique de développer une mobilisation unitaire et coordonnée pour faire face à la nouvelle menace.
Il apparait ainsi que la conquête de la souveraineté des Etats et la libération des peuples de toute entrave néocoloniale sont à la fois les préalables et les objectifs à viser pour une lutte conséquente contre le terrorisme.
Ainsi la victoire sur terrorisme par les moyens propres des africains sera en fait une victoire sur la France néocoloniale.
C’est seulement sur la base de cette victoire essentielle, que les peuples africains reprendront l’initiative historique en bâtissant la grande unité panafricaine tant souhaitée.

Afrique Frapp : « Le Mali ne doit céder ni face à l’impérialisme français ni face à ses laquais de l’Uemoa-Cedeao »


La France multiplie ses attaques contre le Mali dans une guerre de l ‘information , l’armée française accusant «des mercenaires russes» d’enterrer des corps et faire endosser à des soldats de l’opération Barkhane des exactions à proximité de l’ ex base militaire française de Gossi, dans le nord du Mali. Le Cedeao, lui, maintient ses sanctions contre le Mali et La Guinée et le Burkina Faso sont aussi menacés de nouvelles sanctions.
Le Front pour une Révolution Anti-impérialiste, Populaire et Panafricaine (Frapp France Dégage) dénonce énergiquement la mise sous embargo du « peuple frère du Mali par les valets de la France, de l’UE…que sont l’UEMOA et la CEDEAO .

Planter du Blanc : le gendarme allemand réclame au Mali «la fin de la coopération avec les russes».


Jusqu’ à quand les puissances occidentales et ses hommes de pailles vont- ils continuer à saigner l ‘Afrique ? Jusqu’ à quand après plus de 500 ans de domination et pillage vont- elles continuer à s’immiscer dans les politique des pays souverains africains? «Le gendarme allemand » comme écrivait Aimé Césaire est toujours la, et averti aujourd’hui le gouvernement Malien de» cesser sa coopération avec les Russes»…. Le livre de Said Bouamama sorti en 2019 «Planter du Blanc» est d’une brûlante clairvoyance pour expliquer que le colonialisme n ‘est pas mort comme s’acharne à l ‘affirmer le discours et les médias oligarchiques occidentaux:

«Colonialisme et néocolonialisme ne sont, que deux formes historiquement datées de la mise en dépendance.
Je le répète : le colonialisme n’est point mort. Il excelle pour se survivre, à renouveler ses formes ; après les temps brutaux de la politique de domination, on a vu les temps plus hypocrites, mais non moins néfastes, de la politique dite d’Association ou d’Union. Maintenant, nous assistons à la politique dite d’intégration, celle qui se donne pour but la constitution de l’Eurafrique. Mais de quelque masque que s’affuble le colonialisme, il reste nocif. Pour ne parler que de sa dernière trouvaille, l’Eurafrique, il est clair que ce serait la substitution au vieux colonialisme national d’un nouveau colonialisme plus virulent encore, un colonialisme international, dont le soldat allemand serait le gendarme vigilant », Aimé Césaire 

Los Almoravides, Al Andalûs y la Africa musulmana, caravanas de oro y sal: el Sahel medieval.


SENEGAL tiene su origen en el Clan Zenaga/Sanhaja: clan bereber del sur de Marruecos, Mauritania y dio a Senegal su nombre original. Se unieron bajo el liderazgo de Yusef bin Tashfin y crearon sus dinastías en Marruecos y España…….

Les Africains rejettent la position de Washington sur la crise ukrainienne


Depuis la période qui a suivi la Seconde Guerre mondiale, les mouvements de libération nationale et les pays indépendants d’Afrique ont développé de solides relations diplomatiques et économiques avec l’ex-Union soviétique et l’actuelle Fédération de Russie.

Dans les rues de pays comme le Mali, la République centrafricaine (RCA) et l’Éthiopie, il y a eu des manifestations pro-russes.

17 États membres de l’Union africaine ( UA) se sont abstenus dont un État africain de premier plan, l’Afrique du Sud et le seul État africain à avoir voté contre la criminelle résolution russophobe de l ‘ONU a été l’Érythrée.

Immédiatement après le début de l’opération militaire spéciale de la Russie en Ukraine, le traitement raciste de la part des autorités ukrainiennes envers environ 16 000 étudiants africains ainsi que de milliers d’asiatiques se sont vu refuser l’accès aux trains, ou interdit la nourriture fournie aux Ukrainiens.
Ces incidents ne sont pas surprenants compte tenu de l’expansion et de l’institutionnalisation de l’idéologie fasciste et nazie parmi les dirigeants de l’État ukrainien depuis le coup d’État d’Euromaïdan soutenu par les États-Unis en février 2014….