Sénégal Agriculture/ Notre entretien avec les responsables de PRODAC _ Programme national d’Aménagement agricole communautaire-Foire de Dakar


Dans ce contexte de pénuries alimentaires mondiales, qui existent depuis le début de 2021 provoquant des prix élevés des denrées agricoles suite à la perturbation de la chaîne d’approvisionnement pendant la pandémie, il nous a semblé important de nous entretenir avec les responsables de PRODAC- PROGRAMME NATIONAL D’AMÉNAGEMENT AGRICOLE COMMUNAUTAIRE-au Sénégal.

Aujourd’ hui encore près d’ 1 Milliard de personnes ne mangent pas à leur faim dans le monde.

L’autosuffisance agricole est devenue un défi à relever pour beaucoup de pays en Afrique comme en Amérique du Sud alors que 65 à 70 % de ce qui est consommé est importé.

Quel modèle économique pour le Sénégal et l ‘Afrique?

Le secteur agricole au Sénégal, mais pas qu’ au Sénégal , fait face à d’énormes difficultés d’ordre climatique dû à la désertification et agression des sols, mais aussi structurelles comme l’insuffisance de magasins de stockage, de financement, les mécanismes de transformation et surtout la dégradation des termes d’échange. Qui possède les terres au Sénégal ? Les capitaux étrangers peuvent posséder des terres? Où se trouvent les terres les plus fertiles? Il y a t il une planification de la part de l’ Etat ? ….A ces questions les responsables de PRODAC ont répondu dans notre entretien à la Foire de Dakar .

L’autre guerre : en Afrique le cercle vicieux » pauvreté- mauvaises conditions sanitaires-maladies -pauvreté» doit être brisé- (+Photos et PDF)


La pauvreté persiste dans presque toute l’Afrique avec 400 millions d ‘africains qui vivent sous le seuil de pauvreté , alors que le continent de plus d’un milliard d’ habitants, regorge de richesses inestimables dans son sol, son sous-sol et en mer. Mais ces richesses ne profitent pas aux populations africaines.
» Comment un oisillon faible peut -il être le premier à voler ? et comment se débarrasser de la «mentalité du district pauvre» , de la mendicité internationale, de ces ONG qui pullulent et qui n’ apportent dans le long terme aucune vrai solution?
Des idées importantes telles que la lutte contre la pauvreté passe par le changement de mentalité et la promotion de l ‘éducation, faire de l’édification économique l ‘objectif le plus important, s’adapter aux réalités locales, accorder la priorité à l ‘action, lutter contre la corruption, développer l ‘économie tout en veillant à la construction d ‘un gouvernement intègre» restent toujours pertinentes pour les pays en développement qui doivent sortir de la pauvreté leur population.
«Réflexions basées sur le livre du camarade Xi Jinping » Sortir de la pauvreté», l’inspection des neuf districts de Mindong en Chine.

Déclaration finale de la première réunion mondiale contre l’impérialisme ( Vénézuela- Caracas)


L’impérialisme est en crise et cela le rend beaucoup plus agressif, dangereux et destructeur L’avenir de l’humanité est en grave … Más

Agriculture Biologique : pourquoi ça marche à Cuba ? Le cas cubain et tunisien- Rencontre à l’ESIAT- TUNIS-01/11/2017-organise Alba Malta North Africa Coord.


A l’occasion de la semaine agricole nous avons le  plaisir de vous inviter à cette rencontre Exceptionnelle et Unique sur : … Más

Projection de « SALVADOR ALLENDE » : A La Mémoire du 11 Septembre 1973- TUNIS -Alba Malta North Africa Coord.


Projection de « SALVADOR ALLENDE » : A La Mémoire du 11 Septembre 1973- Tunis En présence de l’ex ambassadeur du Chili … Más