LAS ENSEÑANZAS DE LA AGROECOLOGÍA SOVIÉTICA :la primera oposición a la agricultura intensiva a corto plazo fue soviética (en la era de Lenin-Stalin)


Sí, los ecologistas rusos están luchando para salvar una herencia soviética que Jruschov y sus sucesores contribuyeron en gran medida a destruir. La agricultura «productivista», para usar el vocabulario de moda, inspirada en el modelo intensivo estadounidense, la contaminación del suelo con DDT en Moldavia y en otros lugares, la desaparición del Mar de Aral, todas estas calamidades que nos «ensenaron» en la escuela y en los medios de comunicación durante décadas se las debemos a Jruschov, y a la profunda ruptura ideológica y política, silenciada desde entonces, que impuso tras la muerte de Iósif Stalin en la década de 1950. La calamitosa “Campaña de las Tierras Vírgenes” de Jruschov (1954) (1954) se confunde fácilmente con los cinturones forestales del “Plan para la transformación de la naturaleza” de Stalin (1948). Sin embargo, esta era su antítesis desde el punto de vista de la agroecología. Digámoslo claro: El proyecto de Stalin de los cinturones forestales , fue el proyecto agroforestal más grande de la historia, basado en la permacultura de masas dando la espalda resueltamente a los «agroquímicos» que, sin embargo, florecían al otro lado del «telón de acero» al mismo tiempo…
este «plan de transformación de la naturaleza» que pobló en particular las estepas del sur de la Unión Soviética con decenas de millones de árboles, esta obra que debe ser exhumada, sin duda interesará a los militantes sinceros que quieran liberar a la verdadera ecología del veneno ideológico maltusiano del «decrecimiento».

L’URSS et la condamnation de l’homosexualité- Nous expliquons ici le pourquoi et le comment ( ce qu’on ne dit jamais)


Bien sûr, ce fait est très exploité par la propagande trotskyste et capitaliste, qui veut montrer Staline et d’autres grands révolutionnaires communistes comme Fidel Castro comme des homophobes. Il suffit de lire les articles meme dans la presse gauchisante ( https://www.huffingtonpost.it/entry/da-croce-a-fidel-castro-quanto-sono-antiche-e-vaste-le-radici-dellomofobia_it_60d5ece5e4b0600512a21a01/)
On ne peut nier qu’en mars 1934, l’article 121 du Code pénal de la République soviétique russe a été introduit, déclarant que l’homosexualité (muzhelozhstvo) était passible d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à 5 ans…
Ce qu’on ne dit jamais, c’est pourquoi cette loi a été écrite et comment elle a été réellement mise en place. La décision impopulaire a été prise en raison de la découverte de centres de prostitution de garçons (souvent mineurs), en liaison avec les services étrangers. Des jeunes ont été payés « au noir » par certains criminels pour des pratiques homosexuelles avec des touristes étrangers. Très souvent, les corps de mineurs étaient vendus à des hommes âgés, de sorte que l’acte de pédophilie était également commis et l on craignait le commerce d ‘organes.
Au total, 10 de ces centres de prostitution ont été découverts par le gouvernement socialiste, qui ont bien sûr été immédiatement fermés, mais le phénomène devenait presque incontrôlable…..
La loi a été votée mais également amendée à plusieurs reprises sur les conseils de Staline. En vérité, tout le monde avait le droit d’embrasser n’importe qui, même en public, mais les garçons mineurs étaient contrôlés, enquêtés et punis pour toute violence ou acte obscène dans un lieu public.
la majorité d’entre eux ont été condamnés non pas comme homosexuels, mais comme anti-révolutionnaires. D’ailleurs, contrairement à ce que prétend la propagande bourgeoise, les homosexuels ont presque tous été réhabilités par Staline en 1939 (seulement 5 ans plus tard).
Aujourd’hui La Russie, qui n’autorise pas la promotion de l’homosexualité, entend soigner gratuitement les homosexuels……plus de details dans le lien .

Staline et Eisenstein: un débat ouvert sur le cinéma, l’histoire et les batailles politiques / Les trains et Bateaux agit Prop


Staline et Eisenstein: un débat ouvert sur le  cinéma, l’histoire et les batailles  politiques « Vous les artistes, individualistes forcenés, allez … Más