La connexion néofasciste (Ukraine, Italie, entité sioniste)


Cinq membres d’une organisation néonazie italienne connue sous le nom d'»Ordre de Hagal» ont été arrêtés le 15 novembre tandis qu’un autre membre est toujours recherché par les autorités. Il se trouvait en Ukraine, combattant les forces russes aux côtés du bataillon Azov, qui a été officiellement intégré à l’armée ukrainienne. 
Des membres de l’Ordre de Hagal auraient entretenu des contacts «directs et fréquents» sur Telegram non seulement avec le bataillon Azov, mais aussi avec les formations militaires ukrainiennes néo-nazies Secteur droit et Centuria , «probablement en vue d’un éventuel recrutement dans les rangs de ces derniers». des groupes combattants », selon les médias italiens .
Mais l’Ukraine n’est pas le seul pays à avoir été visité par des membres de l’Ordre de Hagal ; «Certains membres» se sont également rendus en Israël pour s’entraîner au Krav Maga et au maniement des armes longues et courtes», selon des responsables de la police. En fait, ils ont même reçu des diplômes pour avoir suivi la formation.

Ukraine/ Ecosse, deux poids, deux mesures (extrait «Russie dans la longue durée» de Samir Amin)


Alors que le 28 juin 2022 la Première ministre écossaise Nicola Sturgeon a proposé, un référendum «consultatif» sur l’indépendance de l’ Ecosse, la nouvelle Première Ministre britannique , Madame TRUSS, s’est violemment opposée à une telle initiative. Par contre , pour la Russie tout petit état qui lancerait un referéndum pour se séparer de la Russie ( comme l’ Ukraine en 1991 ) est salué par l’Occident comme soutient à «l’ autodétermination «. Les 4 regions du Donbass qui par libre référendum ont choisi de se rattacher à la Russie, sont dites «annexées para la force» par les Médias impérialistes et l ‘UE ne reconnait pas le choix de ses citoyens allant jusqu’à persécuter les observateurs électoraux comme le dénonce la journaliste Vanessa Beeley. Derrière tout cela, insiste Amin «se profile le seul et unique critère qui régit les choix des gouvernements de l’impérialisme collectif (États-Unis, Europe, Japon) : le point de vue du capital financier dominant…… L’objectif de Washington et de Bruxelles est de détruire l’État russe (et l’État ukrainien), en les réduisant à des régions soumises à l’expansion du capitalisme des oligopoles occidentaux.» Cet extrait nous aide à mieux comprendre les faits. voir lien :

Pour en finir avec L ‘Ukraine: l’occident se prépare à piller ce pays avec une thérapie de choc capitaliste de privatisation, déréglementation, et réduction de la protection des travailleurs.


Les 4 et 5 juillet 2022, de hauts responsables des États-Unis, de l’UE, de la Grande-Bretagne, du Japon et de la Corée du Sud se sont réunis en Suisse pour une soi-disant « Conférence sur la relance de l’Ukraine ». 
Toutes ces conferences sur la reconstruction ne visent qu ‘un seul objectif: la privatisation généralisée des industries publiques et la déréglementation de l’économie.
Mais ces mesures sont tres impopulaires parmi les ukrainiens : un sondage a révélé que seulement 12,4% soutenaient la privatisation des entreprises publiques (SOE), alors que 49,9% s’y opposaient. (12 % supplémentaires étaient indifférents, tandis que 25,7 % n’avaient pas de réponse.
Dans un appel explicite à réduire les protections du travail, le document a attaqué les dernières lois pro-travailleurs en Ukraine, dont certaines sont un vestige de l’ère soviétique.
Dans le même ordre d’idées, le Plan national de relance a exhorté l’Ukraine à réduire les impôts des entreprises et des riches capitalistes.
Il s’agissait essentiellement d’un appel à l’Ukraine pour qu’elle abandonne sa souveraineté économique au capital occidental.
Rappelons que c’est en fait le Fonds monétaire international , et plus particulièrement le refus du président ukrainien démocratiquement élu, Viktor Ianoukovitch, d’accepter les demandes du FMI de réduire les salaires, de réduire les dépenses sociales et de mettre fin aux subventions à l’essence afin de s’intégrer à l’UE, qui l’a amené à se tourner vers la Russie pour un accord économique alternatif, ouvrant ainsi la voie aux « manifestations Euromaïdan » soutenues par l’Occident et finalement au coup d’État de 2014.

Laboratoires d’armes biologiques et expériences sur des êtres humains menées par le Pentagone et les pays de l’OTAN en Ukraine avec la participation directe de Pfizer, Moderna et d’autres sociétés pharmaceutiques.


Laboratoires d’armes biologiques et expériences sur des êtres humains et des malades mentaux, menées par le Pentagone et les pays de l’OTAN en Ukraine avec la participation directe de Pfizer, Moderna et d’autres sociétés pharmaceutiques.

Complicité de L’ONU, avec les atrocités commises par l’armée nazi ukrainienne (et que cette caverne de brigands ne condamnera pas).


Même si le site de l’ONU le tait et que les médias impérialistes n’en parlent pas non plus mis pa part LE MONDE récemment , l’ONU reconnaît avoir obtenu des preuves tangibles des tortures feroces qui constituent des crimes de guerre , infligées par l’armée ukrainienne aux militaires russes. Malgre ces preuves, elle ne le condamnera pas car elle est le bras idéologique des intérêts occidentaux et de L ‘OTAN dont le but est la destruction de la Russie.

SERBIE 2014: SUR l’ UKRAINE


Un extrait du document final de la Conférence internationale qui s’est tenue à Belgrade les 22 et 23 mars 2014, à l’occasion du 15e anniversaire de l’agression de l’OTAN contre la République fédérale de Yougoslavie, qui fait référence à la crise en Ukraine. Nous considérons qu’il mérite notre attention et diffusion par sa clairvoyance.
«Les États-Unis/OTAN/UE ont mis en scène la crise en Ukraine, dont la solution est toujours sans solution. On peut dire que la crise ukrainienne est la menace la plus dangereuse pour la paix depuis la fin de la guerre froide. Au lieu de reconnaître l’Ukraine comme un lien naturel entre la Russie et l’Europe, l’Occident a choisi d’interférer, en la disloquant artificiellement de son environnement culturel, civilisationnel et géopolitique naturel et l’attirant vers l’ouest. En faisant ainsi, l’Occident n’a prêté aucune attention au fait que l’action pourrait conduire à un conflit interne en Ukraine et que cela mettrait en péril les intérêts vitaux de la Russie. Ce jeu géopolitique dangereux joué par L’Amérique, l’OTAN et l’UE contre la Russie, comme une guerre par procuration aux dépens de l’Ukraine pour le « bien » et sous le pretexte fallacieux d’être mené au profit des Ukrainiens et de leurs démocrates , a complètement ignoré les effets d’une telle politique contre les intérêts de L’Ukraine, son peuple, la paix et la sécurité en Europe et dans le monde.»

Guerre économique: avant le début de l’operation militaire en Ukraine, la Russie était déjà le deuxième pays le plus sanctionné au monde, avec 2 754 sanctions, toutes imposées par l’Occident.


La Russie est devenue le pays le plus sanctionné au monde devant Iran, Syrie, Corée du Nord, Venezuela, Myanmar, et Cuba. Des sanctions économiques qui sont des crimes de guerre contre les populations et les gouvernements opprimés par L’Occident qui luttent pour leur souveraineté et indépendance nationale. A titre d exemple  la livre syrienne a plongé à 3 785 livres syriennes face au dollar américain.
La monnaie a été touchée par la guerre en Ukraine et les sanctions imposées à la Russie alors que les prix des biens de consommation et de la nourriture ont augmenté «follement» sur les marchés ; pour certains biens, la hausse des prix a dépassé 40 %……Mais les plus touchés par leurs propres sanctions sont les États européens, surtout après que les prix du gaz ont atteint quatre fois leur prix d’origine . Et heureusement que plusieurs pays comme la Chine, l’Inde, l’Iran, le Pakistan et d’autres États africains et asiatiques ont rejeté le diktat américain et n’ont pas rejoint la campagne collective anti-Russie.! «Pensez-vous que nous sommes vos esclaves et que nous ferons tout ce que vous demanderez?»

La Chine exige des explications sur les 26 laboratoires de guerre biologique USA en Ukraine, reconnus par Victoria Nuland, ex ambassadrice et vedette «humanitaire» du Maidan.


Les armes bactériologiques sont totalement interdites par l’ ONU. Mais les Etats Unis financent des centaines de laboratoires autours de la Russie et de la Chine. Sur quels type d’armes biologiques / virales travaillent les États-Unis? C’ est extrêmement inquiétant que l’ OTAN et USA ait pu les installer partout dans le monde, en Ukraine et en Géorgie en particulier.
La Chine demande a l’ Empire du Mensonge –
Pourquoi les USA ont bloqué le protocole de contrôle des armes biologiques pendant près de 29 ans ?
Pourquoi le régime USA n ‘ouvre pas Fort Derrick et les laboratoires étrangers pour des inspections indépendantes?»
Quels documents dans son ambassade à Kiev ils essayaient rapidement de détruire ?
Les États-Unis ont « 336 laboratoires dans 30 pays sous leur contrôle, dont 26 rien qu’en Ukraine. Elle doit pleinement rendre compte de ses activités militaires biologiques dans son pays et à l’étranger et se soumettre à une vérification multilatérale.

Contre les positions dogmatiques et la théorie des deux démons en Ukraine (les NI NI). Notre soutien va à la Russie qui lutte contre les Néo-nazis ukrainiens pour défendre les peuples meurtris du Donbass contre l’OTAN, USA, et UE.


Notre soutien TOTAL va à la Russie qui lutte contre les néo-nazis ukrainiens pour défendre les peuples meurtries du Donbass attaqués par L’OTAN, USA, ET UE!
L’ennemi principal c’est l’impérialisme yanqui et l’OTAN.
« Pour la première fois depuis la 2nde guerre mondiale, L’OTAN est humiliée et réduite à un club de spectateur. Ceci mériterait une célébration mondiale car c’est un triomphe de la multipolarité, mais la médiocrité intellectuelle de la gauche globale, le réduit aux déclarations de « NON A LA GUERRE ». Gustavo Borges Revilla, directeur de Misión Verdad.

La Russie reste ferme contre la dernière provocation impérialiste en Ukraine et reconnaît l’indépendance des républiques autoproclamées de Lougansk et de Donetsk- Message du Parti communiste russe (KPRF).


Cela fait déjà 8 ans que nous soutenons ces territoires bombardés, assiégés, maltraités et oubliés. Pour toutes les victimes, dont la liste serait interminable. Félicitations aux habitants de Donetsk et Lougansk ! La reconnaissance des Républiques populaires de Lougansk et de Donetsk n’est pas un caprice géopolitique de la Russie , c’est une revendication de ces peuples. Le 11 mai 2014, un référendum a eu lieu. -74,87% ont participé -OUI indépendance, 89,07% -NON indépendance, 10,19% -Nul, 0,74%.
C est sur proposition du Parti communiste qui depuis 8 ans insiste sur la nécessité de proteger le Donbass contre les incursions des neo nazis ukrainiens que finalement le vote a été obtenu a la Douma. PKRF- Zyuganov : «La situation avec la mise en œuvre du plan multilatéral de Washington pour asservir l’Ukraine, diaboliser la Russie et affaiblir l’Europe est devenue extrêmement transparente aujourd’hui.
Sur la scène internationale, le moment est venu de lancer une offensive politique décisive contre toute tentative de réhabilitation du fascisme.
La tâche de dénazification de l’Ukraine doit devenir la préoccupation la plus importante de la communauté internationale.»