«No puedo renunciar a mis principios», Nina Andreieva, comunista rusa, contra la Perestroika. (12 de octubre de 1938/24 de julio 2020)


No puedo renunciar a mis principios» es un artículo en forma de carta escrito por Nina Andreieva, una profesora universitaria de Leningrado que alzó la voz para criticar a la perestroika de Gorbachov y el resto de revisionistas reaccionarios que, finalmente, acabaron con la Unión Soviética. Después, presidiría un grupo marxista-leninista llamado Edinstvo, Unidad.
En 1988 escribió su artículo desencadenó la polémica en la Unión Soviética y que recibió numerosos apoyos. La carta de Nina Andreieva, simboliza la existencia de la fuerte oposición a la perestroika en la URSS.
su artículo fue publicado en el periódico Leningradski Rabochi con un círculo limitado de lectores.

Andreeva apeló a la prensa soviética, empezó a enviar textos a periódicos de mayor alcance, inclusive al Pravda. Su persistencia dio frutos cuando el Sovietskaya Rossiya publicó su carta, conocida mundialmente como No puedo renunciar a mis principios. La cual cimbró el debate político en la URSS, movilizando el nefasto Alexandr Yákovlev (entonces responsable de ideología del PCUS, conocido como la eminencia gris de la perestroika y la nueva mentalidad) al aparato para responder.
Recordemos que apenas el 4% de los ciudadanos soviéticos se declararon a favor del fin de los controles de precios y solo el 18% a favor de la propiedad privada, y más del 70% votaron por el mantenimiento de la URSS en el referéndum de 1991 a pesar de ciertas dificultades (ref: Michael Ellman y Kantorovich- La destrucción del sistema económico soviético, 1998).

L’URSS et la condamnation de l’homosexualité- Nous expliquons ici le pourquoi et le comment ( ce qu’on ne dit jamais)


Bien sûr, ce fait est très exploité par la propagande trotskyste et capitaliste, qui veut montrer Staline et d’autres grands révolutionnaires communistes comme Fidel Castro comme des homophobes. Il suffit de lire les articles meme dans la presse gauchisante ( https://www.huffingtonpost.it/entry/da-croce-a-fidel-castro-quanto-sono-antiche-e-vaste-le-radici-dellomofobia_it_60d5ece5e4b0600512a21a01/)
On ne peut nier qu’en mars 1934, l’article 121 du Code pénal de la République soviétique russe a été introduit, déclarant que l’homosexualité (muzhelozhstvo) était passible d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à 5 ans…
Ce qu’on ne dit jamais, c’est pourquoi cette loi a été écrite et comment elle a été réellement mise en place. La décision impopulaire a été prise en raison de la découverte de centres de prostitution de garçons (souvent mineurs), en liaison avec les services étrangers. Des jeunes ont été payés « au noir » par certains criminels pour des pratiques homosexuelles avec des touristes étrangers. Très souvent, les corps de mineurs étaient vendus à des hommes âgés, de sorte que l’acte de pédophilie était également commis et l on craignait le commerce d ‘organes.
Au total, 10 de ces centres de prostitution ont été découverts par le gouvernement socialiste, qui ont bien sûr été immédiatement fermés, mais le phénomène devenait presque incontrôlable…..
La loi a été votée mais également amendée à plusieurs reprises sur les conseils de Staline. En vérité, tout le monde avait le droit d’embrasser n’importe qui, même en public, mais les garçons mineurs étaient contrôlés, enquêtés et punis pour toute violence ou acte obscène dans un lieu public.
la majorité d’entre eux ont été condamnés non pas comme homosexuels, mais comme anti-révolutionnaires. D’ailleurs, contrairement à ce que prétend la propagande bourgeoise, les homosexuels ont presque tous été réhabilités par Staline en 1939 (seulement 5 ans plus tard).
Aujourd’hui La Russie, qui n’autorise pas la promotion de l’homosexualité, entend soigner gratuitement les homosexuels……plus de details dans le lien .

Nada ha cambiado sigue «la gran conspiración contra Rusia»


El libro, publicado por los camaradas de Templando El Acero,  vale la pena leerlo por completo  mientras  los Estados Unidos en profunda crisis económica se preparan para cumplir con el «Gran Tablero de Ajedrez» en  Eurasia para nueva batalla por la hegemonía mundial que no lograran. Un libro muy útil para todos aquellos que siguen hablando de la «implosion de la URSS» y non ponen énfasis en las perpetuas conspiraciones extranjeras e internas que esta gran nación ha tenido que enfrentar……

POLOGNE- manipulation de l’histoire: le massacre de Katyn est un mensonge anticommuniste (un de plus)


L’affirmation selon laquelle les troupes soviétiques auraient assassiné entre 14 800 et 22 000 prisonniers de guerre polonais dans ce qu’on appelle le « massacre de Katyn » constitue l’un des plus grands mensonges historiques du XXe siècle.
« Katyn » est à la base du nationalisme réactionnaire polonais actuel.

L’AFFAIRE RASHKIN EST LE DÉBUT DE LA GRANDE CAMPAGNE DES FASCISTES ET DU KREMLIN CONTRE LES COMMUNISTES- A 104 ANS DE LA REVOLUTION D’OCTOBRE DE 1917. SOUTENONS LES COMMUNISTES RUSSES


L’AFFAIRE RASHKIN EST LE DÉBUT DE LA GRANDE CAMPAGNE DES FASCISTES ET DU KREMLIN CONTRE LES COMMUNISTES A 104 ANS DE LA REVOLUTION D’OCTOBRE DE 1917. SOUTENONS LES COMMUNISTES RUSSES
Les persecutions contre les communistes russes ne cessent de se déployer par les fascistes et le Kremlin, en arrêtant le numero deux du KPRF , le camarade Rashkin, . Il est évident que les ploutocrates et nationalistes Russes ont eu peur face au fort appui populaire que les communistes ont reçu aux dernières élections. Ont -ils décidé de DETRUITE LE PARTI COMMUNISTE RUSSE?

Les mensonges sur l’URSS du temps de Staline (1924-1953) – A un homme qui dédia sa vie à la classe ouvrière ( 21/12/1879 – 05/03/1953)


» Staline ne fait pas parti du passé – il s’est dissous dans le futur». A tous les falsificateurs de … Más