Un an après: la punition collective de l’impérialisme occidentale continue sur le peuple afghan.


Rappel d’un passage de Karl Marx sur la colonisation britannique de l’ Afghanistan qui envahisse le pays et en tirent une écrasante défaite en 1842, avec des pertes se montant à 15000 militaires et civils alors qu’ ils tentent de battre en retraite par les cols des montagnes. » Les indigènes abattent les » chiens britanniques » depuis les hauteurs, des centaines tombent ainsi jusqu’à ce que l’extremité du col soit nettoyée, et seuls 500 à 600 hommes, blessés et affamés parviennent des lors à poursuivre leur retraite. Eux aussi sont massacrés comme des moutons au cours de leur marche, alors qu’ ils se fraient un chemin vers la frontière» ( Marx 1879-1880, Marx aux antipodes, Kevin B. Anderson)
Aujourd’hui, alors que « l’armée afghane » créée par l’Occident a disparu en poussière et que les talibans sont calmement arrivés au pouvoir, où en est l’Afghanistan maintenant ?

En février 2022, même le porte-parole impérialiste The Guardian a été contraint de souligner que l’Occident s’était livré à une punition collective contre l’Afghanistan en gelant les avoirs du pays – une vengeance vindicative contre son peuple pour avoir expulsé les forces américaines et leurs larbins au gouvernement.
Le prix des denrées alimentaires de base a augmenté de 40 %. Plus de la moitié de la population a besoin d’aide humanitaire et le taux de pauvreté avoisine les 90 %. De loin, ce sont les niveaux de détresse les plus élevés au monde.
Les aggressions USA contre la souveraineté afghane continuent, la dernière frappe étant sur la capitale afghane , au cours de laquelle la Maison Blanche a affirmé avoir « tué un chef d’Al-Qaïda ».
En violation flagrante de la souveraineté du pays, les États-Unis n’ont même pas alerté les responsables talibans avant la frappe, sans parler de leur demander la permission d’agir à l’intérieur des frontières de l’Afghanistan.
Malgré les tentatives USA de saboter la reconstruction de l’ Afghanistan -les agents américains sèment le terrorisme et le séparatisme dans la province du Balouchistan qui abrite le port de Gwadar- les projets de la BRI, dans le port Gwadar permettront au pays d’etre un important acteur dans les échanges commerciales avec l’Asie centrale et améliorer la vie des masses.
LA QUESTION EST : Les pays et les peuples sur les routes de la BRI ont désespérément besoin du développement pacifique qui leur est offert. La seule question est de savoir si la Chine peut aider des régions telles que l’Asie centrale et méridionale à se développer suffisamment rapidement pour dépasser les tentatives de déstabilisation parrainées par les États-Unis.

LUTTE DE CLASSE: LA GUERRE DES USA CONTRE LE MONDE MULTIPOLAIRE (+ video Domenico Losurdo)


La guerre de l’impérialisme américain contre la multipolarité est une guerre contre l’autodétermination et la souveraineté. 
La Chine et la Russie sont à l’avant-garde du monde multipolaire. 
Mais qu’est-ce qu’un monde multipolaire exactement ? C’est un monde où de multiples systèmes de développement existent, parfois en contradiction et en conflit les uns avec les autres, d’autres fois en coopération.
La multipolarité n’est pas un développement bénin mais une conséquence de la lutte des classes.
En menant d’incessantes manœuvres de guerre anti-insurrectionnelle destinées à provoquer la Russie et la Chine, l’empire américain joue avec le feu.
L’impérialisme américain a toujours été l’instigateur de la guerre et le violeur de l’autodétermination, mais la désinformation généralisée des médias occidentaux a convaincu de nombreuses personnes en Amérique du Nord et en Europe de croire le contraire.
La question est : de quel côté sommes-nous ? Du côté des impérialistes dirigé par les États-Unis cherchant le maximum de profit pour le moins de personnes et de nations ou celui de la Chine, de la Russie et de ses alliés luttant pour l’autodétermination et l’intégration dans un effort pour répondre aux besoins des peuples et de la planète ?

Exposing Police Lies to Destroy the anti-imperialist Legacy of Stokely Carmichael alias Kwame Ture – 29/06/1941-1998


Kwame Ture : “We fight for pan-Africanism because if a country as small as Cuba can provide vital assistance internally, imagine the potential of an Africa liberated, united and socialist.”

«There are two economic systems, Capitalism (backward system) or Socialism, and when you speak about panafricanism is the total liberation and unification of Africa on scientific socialism whose principles are universal. Panafricanism is a mean and not an ideology. There is no Chinese socialism, Arab socialism, or Russian socialism. There is only One socialism. Scientific socialism. »

In this article the author denounces the innumerable lies that the services of the Pentagon have spread about this socialist, internationalist and anti -zionist leader, Kwame Ture. These lies were spread to distance the masses and the Afro-American youth from socialism, to which the bourgeoisie was terrified. Kwame Turé remains committed to achieving the Pan-African objective of unity and liberation of Africa under scientific socialism, as the only political system capable, once and for all, of transforming the reality of our lives. That is why he has been imprisoned more than 30 times, prohibited in several countries, including his homeland, Trinidad. He died on November 15, 1998, in Conakry, Guinea. We encourage to study the actual legacy of Kwame Ture beyond misinformation.

La fin de la domination occidentale: Hurrah!


Nous sommes dans la 3 -ème grande crise du capitalisme. Qui dure depuis le tournant des années 60. Les Etats Unis s’effondre sur le plan intérieur, leur économie a toujours été une économie de guerre depuis l’aire impérialiste. Leur surproduction est structurelle et permanente et n’a jamais cessé depuis 1914. La surproduction est monstrueuse. Depuis les années 50, les USA n’ont cesser de décliner. Dans les années 50 c’était l’apogée, il représentait 50% de la production industrielle mondiale. Ils sont à 23 % alors que la Chine est en condition de devenir le premier producteur mondial. Seul l’ économie de guerre fait fonctionner leur économie. A cela s’joute la dédollarisation et la baisse tendancielle du taux de profit. Et c’est la clé et le nerf de la guerre . Pour atténuer les effets de la grave crise que subit le système capitaliste, l’oligarchie dominante a recours à l’armement pour tenter de trouver une issue de cette manière. L’armement et la militarisation de toute la vie du pays reflètent clairement le processus de décomposition et de parasitisme auquel le régime capitaliste est arrivé.

Ramallah, Occupied Palestine: communist boys of NATO are building the “Wailing Wall” in defence of Ukrainian Fascism!


Tens of Communist parties and youths signed a declaration that equalizes the Triad and Russia as both are imperialism and aggression, while Russia was never an imperial regime especially according to Lenin’s definition of imperialism which proves that those Communists are on the side of the imperialist triad. The renegades are in fact using, but not calling Lenin’s theory.
Their arguments that Russia is imperialist goes back to the “Communists internal cold war between USSR, China, and the CIA permanent tool, the Trotskyites”.
Those Communists, including many Arab Communists parties, never protested against imperialism’s wars in Iraq, Libya, Syria, and Afghanistan. Those Arab Communists still feel inferior to other world Communists.
We, in the Arab Homeland, knew very well and with bitterness how much of world Communism compromised the Zionist Ashkenazi Entity which occupied  Palestine and evicted its people in 1948.
If Russia waits to be attacked and might lose the war, it will be colonized by the West which will continue its war against China motivated by the imperialist lust for wealth of all world nations.

Le «rapporteur spécial» pour les droits de l’homme en Corée du nord est un «bureau» fabriqué par les États-Unis et l’Occident


Récemment, lors de la 49e session du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, le soi-disant «rapporteur spécial» sur la situation des droits de l’homme en République populaire démocratique de Corée a une fois de plus débité des absurdités qui ont diffamé et calomnié cette nation.
À l’origine, le soi-disant « rapporteur spécial » sur la situation des droits de l’homme en RPDC est un « poste » créée conformément à la « résolution sur les droits de l’homme » illégale contre la RPDC qui a été fabriquée par les États-Unis et l’Occident dans le but de détruire notre unité monolithique et renverser notre système socialiste ….

SERBIE 2014: SUR l’ UKRAINE


Un extrait du document final de la Conférence internationale qui s’est tenue à Belgrade les 22 et 23 mars 2014, à l’occasion du 15e anniversaire de l’agression de l’OTAN contre la République fédérale de Yougoslavie, qui fait référence à la crise en Ukraine. Nous considérons qu’il mérite notre attention et diffusion par sa clairvoyance.
«Les États-Unis/OTAN/UE ont mis en scène la crise en Ukraine, dont la solution est toujours sans solution. On peut dire que la crise ukrainienne est la menace la plus dangereuse pour la paix depuis la fin de la guerre froide. Au lieu de reconnaître l’Ukraine comme un lien naturel entre la Russie et l’Europe, l’Occident a choisi d’interférer, en la disloquant artificiellement de son environnement culturel, civilisationnel et géopolitique naturel et l’attirant vers l’ouest. En faisant ainsi, l’Occident n’a prêté aucune attention au fait que l’action pourrait conduire à un conflit interne en Ukraine et que cela mettrait en péril les intérêts vitaux de la Russie. Ce jeu géopolitique dangereux joué par L’Amérique, l’OTAN et l’UE contre la Russie, comme une guerre par procuration aux dépens de l’Ukraine pour le « bien » et sous le pretexte fallacieux d’être mené au profit des Ukrainiens et de leurs démocrates , a complètement ignoré les effets d’une telle politique contre les intérêts de L’Ukraine, son peuple, la paix et la sécurité en Europe et dans le monde.»

L’ascension et la chute de Black Lives Matter (les opportunistes sont aussi noirs)


L’affaire Black Lives Matter est un prototype de mouvements «postmodernes», adaptés à une société fracturée, fortement raciste et soumise au terrorisme policier, comme aux États-Unis. Ce qu’elle révèle, c’est la manière dont une revendication légitime finit par être détournée et finalement corrompue.
En 2016, la Fondation Ford a donné 100 millions de dollars au mouvement . L’année suivante, One United Bank, la plus grande banque appartenant à des Noirs aux États-Unis, s’est associée à eux pour lancer la carte de débit Visa « Amir » dans le cadre d’une campagne visant à promouvoir le capitalisme parmi les Noirs. Avec l’argent, Black Lives Matter a créé une fondation pour le canaliser….

Les Africains rejettent la position de Washington sur la crise ukrainienne


Depuis la période qui a suivi la Seconde Guerre mondiale, les mouvements de libération nationale et les pays indépendants d’Afrique ont développé de solides relations diplomatiques et économiques avec l’ex-Union soviétique et l’actuelle Fédération de Russie.

Dans les rues de pays comme le Mali, la République centrafricaine (RCA) et l’Éthiopie, il y a eu des manifestations pro-russes.

17 États membres de l’Union africaine ( UA) se sont abstenus dont un État africain de premier plan, l’Afrique du Sud et le seul État africain à avoir voté contre la criminelle résolution russophobe de l ‘ONU a été l’Érythrée.

Immédiatement après le début de l’opération militaire spéciale de la Russie en Ukraine, le traitement raciste de la part des autorités ukrainiennes envers environ 16 000 étudiants africains ainsi que de milliers d’asiatiques se sont vu refuser l’accès aux trains, ou interdit la nourriture fournie aux Ukrainiens.
Ces incidents ne sont pas surprenants compte tenu de l’expansion et de l’institutionnalisation de l’idéologie fasciste et nazie parmi les dirigeants de l’État ukrainien depuis le coup d’État d’Euromaïdan soutenu par les États-Unis en février 2014….