SOLIDARITE AVEC LES JOURNALISTES ET TRAVAILLEURS DE RUSSIA TODAY ET SPUTNIK-MONDE CONTRE LA CENSURE DE LA DICTATURE MONDIALE OCCIDENTALE


La censure de Russia Today et Sputnik en Occident est une atteinte gravissime à la liberté d ‘information et une violation des droits de l’ homme.

L ‘accès a l ‘information est un droit:

« La liberté d’opinion et la liberté d’information sont garanties. Toute personne à le droit de former, d’exprimer et de répandre librement son opinion. Toute personne a le droit de recevoir librement des informations, de se les procurer aux sources généralement accessibles et de les diffuser. »

Honte à tous les journalistes qui se taisent et se soumettent à cette censure sans dire un mot et sans se solidariser avec leurs collègues de travail . Tout journaliste qui a un peu de dignité devrait au moins s’indigner devant cette campagne de propagande de guerre atlantiste contre la Russie et ces travailleurs.

Nous exprimons toute notre solidarité à RT et Sputnik qui risquent leurs vies pour que nous ne tombions pas dans la désinformation et la manipulation des ploutocrates occidentaux et de la plus criminelle organisation au monde l’ OTAN.

Il faut savoir que le monopole de l’information aujourd’hui dans le monde est :

Premièrement -contrôlé par 3 agences – Depuis le déclin de United Press International dans les années 1980, il ne reste en 2016 que trois agences de presse mondiales et généralistes : Associated Press, Reuters et l’AgenceFrancePress qui répondent a la propriété des plus importantes banques mondiales (Rothschild, Rockefeller , Soros)……et du complexe militaro industriel. Dans ces termes comment peut-on parler d’une presse démocratique , au service du Pouvoir Populaire ?

Deuxièmement-Les plus grandes agences de presse sont toutes au Nord – cela reste d’actualité malgré des tentatives répétées de produire une information autre / diverse ou d’autres regions de monde.

Troisièmement -les médias du Nord présentent une vision négative et eurocentrique du Sud du Monde. Se pose donc spontanément la question de la souveraineté nationale : « Une nation dont les médias sont dominés par l’étranger ne peut prétendre être une nation », disait un prix nobel de la paix en 1980 Sean Mac Bride à la Commission de l’Unesco il y quelques décennies de cela dans son ( Rapport VOIX MULTIPLES , UN SEUL MONDE , UNESCO 1980)- Ce rapport sera un des prétextes utilisé par les USA et GB pour quitter L’UNESCO, plongeant cet organisme dans des difficultés financières.

Ces agences ne se dédient pas seulement à l’information manipulée des faits mondiaux, mais a travers la télévision, la radio et le cinéma , magazines, ils conditionnent psychologiquement et idéologiquement , une vaste gamme de l’opinion appelée publique pour justifier , des actes belliqueux dans des pays ou des nations qui ne se soumettent pas aux lois ultralibérales imposées par cette bourgeoisie monopolistique et financière.

Nous croyons DONC que les droits proclamés du « droit a l’information » et » liberté d’expression « ont été bafoués par le monopole transnationale de l’information.

-Dans cette bataille de l’information qui s’insère dans cette lutte de classe mondiale et nationale , les tentatives de désoccidentalisation et de réappropriation par le bas de la production de l’information afin de faire entendre la voix des nations agressées et des populations opprimées par le grand capital existent – on peut par exemple citer la création du Non Alignment News Network en 2005, des nouvelles chaines, comme Al MAYADEEN, AL MANAR , PRESS TV, RUSSIA TODAY, SPUTNIK , OU ENCORE TELESUR du Venezuela , Xinhua l’agence de presse chinoise, la FEDERATION INTERNATIONALE DES COMMUNICATEURS POPULAIRES latino-américains , le Collectif Investigaction belge, des médias « alternatifs » présent notamment sur internet qui se font les porte -parole des mouvements populaires comme el GRAND SOIR ou LA BAS. ORG– Cependant malgré l’existence de ses médias « autres « , la part des trois grandes agences de presse (AFP, AP et Reuters) dans la production de l’information internationale reste hégémonique.

Alors que faire ? Comment Le Pouvoir Populaire, peut -il arracher la main mise de l’oligarchie de l’argent sur les Médias ? « La liberté de la presse » est elle aujourd’hui un mythe ? La presse n’est elle devenue qu’ une arme au service des agressions impériales atlantistes (Palestine, Syrie, Venezuela, Yougoslavie, Libye, Afghanistan, Ukraine, …..) ? Comment et quand nous les peuples pouvons nous nous réapproprier de notre droit à l’information pour la démocratie, la paix, la solidarité, le socialisme et en finir avec le paramilitarisme médiatique ?

MEDIAS, DESINFORMATION ET OLIGARCHIE FINANCIERE- ALBA MALTA NORTH AFRICA Tunis, IPSI – Mars 15, 2016

  • Médias et propagande de Guerre – 5 principes- Gregoire Lalieu- Journaliste belge
  • 5 principes de la propagande de guerre : occulter les intérêts économiques, occulter l’histoire, diaboliser inverser l’agresseur et la victime, monopoliser la parole, empêcher le débat, la confrontation.

La rédaction

Alba Granada North Africa

Deja una respuesta

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Salir /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Salir /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Salir /  Cambiar )

Conectando a %s

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.