Dans un texte critique envers les autorités, le Secrétaire du Comité central du Parti communiste de Russie, Sergueï  Oboukhov , s’ exprime sur la gestion de l’ épidémie par les Gouverneurs en Russie et particulièrement de Moscou, qui ont radicalement changé leur politique depuis le 18 juin en appliquant des mesures ségrégationnistes et autoritaires afin de contraindre les travailleurs russes à la vaccination et au camp de concentration digitale du QR code.

Les Russes sont à 70% contre le vaccin, et le port du masque n’était plus appliqué que de façon exceptionnelle. Pas de confinement ni de couvre feu . Mais en effet, depuis le voyage du Président Poutine à Genève, les choses ont subitement changé dans les régions de Moscou, St Petersburg, Krasnodar et peut être de quelques autres, dans lesquelles le test est exigé pour y entrer et la vaccination fortement incitée… Et le Président Poutine n’ a pas désavoué ces gouverneurs de régions… Pourquoi ?

Sergueï  Oboukhov, médecin et Membre de la présidence,  secrétaire du Comité central du Parti communiste de Russie, Ph.D.  

«J’étais très gravement malade du covid. Près de deux mois dans des lits d’hôpitaux. Ensuite, il a fallu beaucoup de temps pour récupérer. En général, je fais partie de ces vingt à trente millions de Russes qui ont souffert de cette infection de « Wuhan », « Britannique », « Indienne » et maintenant disent- ils de « Moscou ».»

D’abord. Je n’accepte catégoriquement pas l’incitation à l’hostilité entre (comme on les appelle) «anti-vaccins» et «covidistes», partisans et adversaires de la vaccination. Et ça me fait mal de voir à quel point les autorités soutiennent clairement cette hostilité ! Chacun a sa vérité. Et les arguments de ceux-ci et des autres doivent être entendus. Et chacun doit décider indépendamment, volontairement et consciemment de se faire vacciner. Il est également légal de refuser la vaccination. C’est important! Le droit de se porter volontaire pour une intervention médicale est inscrit avec le sang victorieux de nos grands-pères et du Code de Nuremberg.»

Et cela semble également scandaleux lorsqu’il y a une substitution brutale de significations. Et les citoyens qui défendent leur droit légal à ne pas accepter des interventions médicales sont étiquetés comme des extrémistes et des sous-humains, persécutés, harcelés et menacés. La position de principe du Parti communiste de la Fédération de Russie a été fixée lors du récent XVIIIe Congrès : le caractère volontaire de la vaccination et l’inadmissibilité de la discrimination à l’égard des vaccinés/non vaccinés.

De maniere général, l’attribution d’étiquettes offensantes me rappelle les « années 90 » toujours mémorables, lorsque les patriotes et les hommes d’État qui s’opposaient à la vente du pays et à la trahison des intérêts nationaux étaient étiquetés « rouge-brun » et « fascistes communistes ».

Deuxièmement. Ce qui se passe dans la « capitale du capitaliste exemplaire » nous porte à dire tout haut

: « Sobyanine – Stop ! La dictature sanitaire est inconstitutionnelle !»

Sans vaccin, vous ne recevrez pas de QR code ; sans QR code, vous ne pourrez pas marcher, acheter ou vendre. Est-il possible que les terribles prophéties de Jean le Théologien de « l’Apocalypse » Monsieur Sergueï Semenovitch Sobyanine aient décidé de les appliquer?

 Le «Certificat du vacciné» avec un QR code n’est prévu par aucun acte juridique réglementaire en vigueur ! Et ici, la question n’est pas d’aller à la cafétéria, mais du droit de monter dans le bus, puis d’acheter du pain dans un magasin. Et le QR code en lui-même sur un smartphone est déjà un qualificatif de propriété, une discrimination à l’encontre des couches les plus pauvres qui n’ont pas la possibilité d’acheter un gadget coûteux. Pourquoi, contrairement à la loi, les certificats officiels en papier attestant l’absence de la maladie ne sont pas acceptés ? Ou peut-être est-ce juste de la corruption courante ?

Troisiemement. Si la loi et le président déclarent que la vaccination est volontaire, et que les autorités locales « préparent » des décrets dans lequel elle serait obligatoire, il s’agit alors d’une atteinte évidente à la confiance dans les autorités superieures en tant que telles. Il est mesquin de rejeter la responsabilité de la vaccination sur tante Klava du service du personnel ou Ivan Stepanych l’entrepreneur individuel. Si l’Etat décide de la vaccination obligatoire (pour tous, ou pour certaines catégories), alors cette décision, par analogie avec la décision sur la « réforme » des retraites, doit être légalement formalisée par le président et le parlement au niveau fédéral. Et le parti au pouvoir doit en assumer ouvertement la responsabilité !

Je vais souligner à nouveau. La vaccination obligatoire ne peut être instaurée que par le parlement fédéral !

Quatrièmement. L’ État doit assumer une réelle responsabilité des conséquences de la vaccination obligatoire. Pas pour mille roubles et une pension d’invalidité en raison d’une éventuelle vaccination infructueuse, ni pour plusieurs milliers de roubles mais  pour la mort des vaccinés Pourquoi une loi qui serait nécessaire n’est-elle pas prise en compte à la Douma d’Etat ?

Cinquièmement . La question de la vaccination, d’abord médicale, est rapidement devenue clairement politique. La transition de la « démocratie sanitaire » à la « dictature sanitaire » et au camp de concentration numérique a été rapide. Et dans ces conditions, toute décision médicale et anti-épidémique des autorités repose sur le niveau de confiance en elles.

Mais le pouvoir lui-même a détruit cette confiance . De quelle confiance dans les autorités pouvons-nous parler si, pendant le pic des infections, les autorités permettent des événements prestigieux , par exemple le Forum économique international de Saint-Pétersbourg, le Championnat d’Europe de football, ou le cent millième camp de la Journée de la jeunesse? Et dans ce contexte, l’interdiction totale de toute activité politique de rue minimale semble extrêmement biaisée. Il s’avère que le virus est sélectif et ne fonctionne pas sur les extras approuvés par les autorités .  De plus, ils n’interviennent pas du tout dans des soirées VIP scandaleuses, filmées par des vidéos qui ont fuité sur les réseaux sociaux.

Sixièmement. La guerre concurrentielle des laboratoires pharmaceutiques pour le marché des vaccins doit cesser . Pour le moins, il existe actuellement des données contradictoires à la fois sur la qualité de certains vaccins et, en général, sur la justification médicale de la vaccination au plus fort de l’épidémie. D’ailleurs, les responsables gouvernementaux et leurs propagandistes, dans le cadre de la compétition entre laboratoires pharmaceutiques, appellent tel ou ces vaccins « fuflomycine ». Et vous souhaitez, dans ce contexte, renforcer la confiance dans les autorités et dans les vaccinations ?

Septièmement . Les événements commencent à prendre un caractère incontrôlable.   Par exemple, le refus de la plupart des vacanciers qui ont réservé des hôtels à Krasnodar pour le mois d’août de voyager (le gouverneur a exigé que tout le monde montre des codes QR), c’est un coup colossal pour le secteur du tourisme en Russie. Et cela est d’autant plus étrange compte tenu de l’ouverture des frontières avec la Turquie, de la reprise des vols avec les stations balnéaires européennes.

Les explications actuelles de la situation du côté des autorités semblent de moins en moins convaincantes. Il s’avère que nous avons déjà vaincu le covid dans la version «Wuhan», mais gagnerons-nous toutes sortes de variants deltas / gammas / omégas tous les six mois, poussant cent millions de citoyens par la contrainte ? De manière générale, il reste à attendre les déclarations officielles selon lesquelles « nous ne savions pas que le vaccin fonctionnerait comme ça », et ainsi la cote de confiance dans les actions des autorités en général va déraper de 146%. Comme aux élections…

* * *

Les députés de la faction du Parti communiste à la Douma d’Etat ont envoyé de nombreuses enquêtes au procureur général sur la coercition anticonstitutionnelle des vaccins ! Des milliers de citoyens se sont réunis l’autre jour sur la place Pouchkine à Moscou pour rencontrer des députés communistes en défense du principe de la vaccination volontaire.

Selon le dernier sondage du CIPCR, seuls 10% des Russes sont effrayés par la possibilité de contracter le covid (en mai – 7%). Alors que la hausse des prix elle, effraie aujourd’hui 40% des citoyens. C’est ce qui éclipse aujourd’hui toutes les peurs du covid, tant réelles que forcées.

Les deux tiers des citoyens sont contre la vaccination obligatoire. Et le Parti communiste de la Fédération de Russie défendra résolument la position de la majorité ,et la restauration du système soviétique de l’académicien Semashko – un système sanitaire universel gratuit et de haute qualité.

Source : https://kprf.ru/activity/healthcare/203615.html#

voir aussi :

– Russie : la population rejette massivement l’apartheid sanitaire

http://russiepolitics.blogspot.com/2021/06/russie-la-population-rejette.html

– Putin comenta gli effetti avversi di Astrazeneca e Pfizer

https://www.lantidiplomatico.it/dettnews-putin_commenta_la_prima_volta_gli_effetti_avversi_di_astrazeneca_e_pfizer/82_42106/

– I comunisti russi: la vaccinazione obligatoria e illegale

https://www.lantidiplomatico.it/dettnews-i_comunisti_russi_la_vaccinazione_obbligatoria__illegale/38822_41895/

-Pour Lavrov , chef de la Diplomatie russe , L’Occident mène une guerre contre les religions et le code génétique

//reseauinternational.net/pour-le-chef-de-la-diplomatie-russe-loccident-mene-une-guerre-contre-toutes-les-religions-et-le-code-genetique-humain/

Notre traduction aussi dans:

Movimiento Politico de Resistencia ( ESP) : El partido comunista de la Federacion de Rusa se pronuncia contra la vacunacion obligatoria

El Partido Comunista de la Federación Rusa se pronuncia contra la vacunación obligatoria

lantidiplomatico ( IT) : Il Partito Comunista della Federazione Russa contro la vaccinazione obbligatoria e di massa